Publicité

Des Mojitos en 30 secondes chrono

©France Dubois

Et si l’avenir du cocktail se trouvait dans le rayon surgelé? C’est le pari de Drink it Fresh, une start-up bruxelloise qui propose des bases de cocktails pour réaliser des boissons savoureuses en moins d’une minute.

Sur toutes les terrasses, les cocktails sont la tendance incontournable depuis quelques étés. Un plaisir à déguster, mais un challenge à réaliser pour celui ou celle derrière le bar.

Dénicher la recette idéale, dégoter les ingrédients exotiques, les couper, presser, piler, mélanger… Et surtout, ne pas se tromper dans les étapes ou dans les proportions. Toutes ces contraintes s’évaporent instantanément grâce à la solution développée par une jeune start-up: une dosette congelée, à laquelle il suffit d’ajouter une dose d’alcool, de l’eau gazeuse et de la glace pillée. Le tour est joué en 30 secondes, cocktail en main.

DRINK IT FRESH - 10 perfect cocktails

"L’idée m’est venue de la frustration de passer trop de temps en cuisine à préparer des cocktails plutôt que de passer du temps avec mes amis", raconte François Adam, cofondateur de Drink it Fresh avec sa femme, Olivia, et son frère, Damien. Leur succès se compte désormais en Mojito, Mojiberry et Belgian mule. Plus de 60.000 cocktails ont été préparés en Belgique ces deux dernières années en un temps record grâce à leur formule. En suivant les conseils de Sergio Pezzoli, mixologiste élu champion du monde des cocktails en 2005, ils ont élaboré leurs recettes avec soin et patience, pour atteindre un idéal tant au niveau visuel que gustatif, et qui assure une bonne congélation.

Direction "surgelés"

Leurs préparations ne contiennent pas une goutte d’alcool. Cela laisse au consommateur le choix de les déguster de manière classique ou en version mocktail, mais aussi de se découvrir des talents de mixologue en testant de nouvelles recettes avec différents spiritueux, ou pourquoi pas, avec des bulles.

"On n’utilise que des ingrédients frais, 100% naturels." Et la fraîcheur du produit est entièrement conservée grâce à la congélation, "surtout quand on prend les fruits juste à maturité. On a des produits qui, qualitativement, sont meilleurs que des produits non congelés qui sont restés longtemps sur les étals des supermarchés", pitche François. De plus, "on travaille avec des produits de saison, et, quand c’est possible, on s’approvisionne localement."

©France Dubois

Si, à terme, la start-up souhaite passer au bio, elle ne voit pas d’urgence pour le moment sachant que la labellisation bio n’est pas un argument de vente pour les clients qu’ils ciblent aujourd’hui.

François, Olivia et Damien ont d’abord visé les consommateurs particuliers. Très vite, l’équipe a constaté "les difficultés, liées à la distribution, à créer un business qui soit rentable rapidement". En plus des contraintes imposées pour respecter la chaîne du froid, "dans les supermarchés, quand les gens pensent cocktail, ils ne vont pas se diriger vers le rayon surgelés". Pour booster la distribution à grande échelle, il aurait donc fallu investir des moyens marketing importants. Parallèlement, "on voyait de plus en plus d’intérêt du côté événementiel". Ainsi, en 2017, le trio change de stratégie et part à l’assaut du marché des professionnels.

Gain de temps

Drink it Fresh promet un cocktail réalisé facilement en moins d’une minute, et surtout, une boisson de qualité constante, même sans expérience – la mixologie est tout un art. La formule assure un gain de temps indéniable, ce qui représente un atout majeur aux yeux des professionnels. "Lors des apéros namurois, des étudiants servaient un cocktail en moyenne en 25 secondes." Cette rapidité est la source d’une réduction de coûts pour les employeurs. François Adam fait les comptes. "Pour une personne payée 15 euros de l’heure, ce qui revient pour le patron à 30 euros en coûts, faire un cocktail en 30 secondes à la place de deux minutes trente, c’est un euro d’économisé." En outre, plus le service est rapide, moins la file est longue, "et plus les gens consomment. Donc à la fois ça économise et ça rapporte plus d’argent".

Du côté des professionnels, on est conquis. "C’est une forme d’économie de marchandise chez nous, c’est un tout-en-un, et sans gaspillage, ce qui est encore mieux", explique Jean-Paul Houart, chargé de communication "bar" pour le festival Esperanzah! qui proposera ces cocktails innovants au mois d’août. "C’est surtout leurs valeurs qui nous importaient vraiment. C’est une start-up qui fait travailler des personnes en difficulté, en entreprise de travail adapté. Donc elle correspond très fort aux valeurs du festival, de par le respect des travailleurs, mais aussi par le respect de la filière courte et du durable."

Sur festivals tout l’été

Depuis ses premiers cocktails, la jeune pousse a bien grandi. "On s’attaque maintenant à de nouveaux clients, comme à des chaînes d’hôtel. On attend de voir si ça va se concrétiser, mais on estime que l’on aura entre 100.000 et 150.000 euros de chiffre d’affaires en 2018, soit doublé ou triplé par rapport à 2017." Malgré cette croissance encourageante, l’équipe se retrouve parfois limitée. "On reste une start-up, on est un peu au four et au moulin. Ce n’est pas productif tout le temps, surtout quand ça commence à fonctionner et qu’il y a beaucoup de choses à gérer."

Cela étant, Drink it Fresh ne manque ni de projets, ni d’ambition. "Comme les signaux sont très positifs, on aimerait bien, d’ici la fin de l’année, faire une levée de fonds pour augmenter le développement, le nombre d’employés, et, si c’est toujours d’actualité, pouvoir développer la distribution à plus grande échelle en 2019." Si la demande suit, pourquoi ne pas développer ensuite d’autres recettes, notamment des cocktails "signature", en collaborant avec des mixologistes reconnus, "pour que les gens puissent faire le même cocktail qu’un chef étoilé à la maison".

D’ici là, on retrouvera les cocktails Drink it Fresh tout l’été, lors des apéros de Namur, Liège et Bruxelles, mais aussi à Esperanzah!, Ronquières et la Semo. Et pour le foot à la télé? Drink it Fresh a lancé un webshop ouvert à tous les amateurs de cocktails.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés