Devos & Lemmens à la sauce espagnole

©BELGA

Le groupe familial catalan Agrolimen rachète Continental Foods, la firme qui est propriétaire entre autres des marques alimentaires Devos & Lemmens, Royco, Liebig et AïkiNoodles. Selon nos informations, le prix d’achat serait de quelque 900 millions d’euros.

Continental Foods, dont le siège principal et la plus grande usine sont situés à Puurs, était aux mains depuis 2013 du fonds d’investissement CVC . Ce dernier l’avait racheté à l’époque pour 400 millions d’euros. Le management était également entré dans le capital. Avant 2013, Continental Foods appartenait au géant alimentaire américain Campbell.

Il y a deux ans, CVC avait lancé un premier processus de vente de Continental Foods. Il avait mené des négociations très avancées avec GB Foods, une entité du groupe Agrolimen, mais ces discussions n’avaient pas abouti. L’incertitude politique régnant à l’époque en Catalogne mais aussi le prix salé exigé par le vendeur avaient fait tourner la sauce.

900 millions d’euros

CVC avait relancé le processus de vente il y a quelque temps. Plusieurs candidats s’étaient avancés, dont le groupe polonais Maspex. Mais cette fois, CVC et Agrolimen ont réussi à s’entendre. Le fleuron alimentaire belge est donc bel et bien mangé à la sauce espagnole. Le groupe catalan le rachète par le biais de sa filiale GB Foods pour un prix, selon nos informations, tournant autour de 900 millions d’euros. Ce rachat se hisse ainsi au deuxième rang des plus grandes acquisitions en Belgique (impliquant une partie belge qu’elle soit acheteuse, vendeuse ou cible) depuis le début de l’année.

Ce rachat se hisse au deuxième rang des plus grandes acquisitions en Belgique (impliquant une partie belge qu’elle soit acheteuse, vendeuse ou cible) depuis le début de l’année.

Le montant de la transaction représente plus du double du "ticket d’entrée" que le fonds d’investissement avait payé pour acquérir Continental Foods. Une opération d’autant plus profitable à CVC qu’à cette plus-value, il faut encore ajouter les plus de 200 millions d’euros que le fonds a reçus en dividendes depuis 2013.

Agrolimen (GB Foods) et Continental Foods sont très complémentaires sur le plan géographique. Les Espagnols sont actifs dans leur pays mais aussi en Italie, aux Pays-Bas, en Europe de l’Est et dans 30 pays en Afrique et au Moyen-Orient. De son côté, Continental Foods opère en France, en Allemagne, en Belgique et en Scandinavie.

GB Foods est sensiblement plus grand que son acquisition belge. Il affiche 758 millions d’euros de chiffre d’affaires, contre 400 millions pour Continental Foods. Outre des marques alimentaires (Gallina Blanca, Star, Jumbo, Grand’Italia et Gino), Agrolimen est également, à travers Affinity Pet Care 's, le sixième plus grand producteur au monde d’aliments pour animaux.

Dans leur panier d’achat, les Espagnols mettent la main non seulement sur Devos & Lemmens, mais aussi sur des marques comme Royco, Liebig et AïkiNoodles, La main bleue (vinaigre) et Imperial (pâtisserie).

Dans leur panier d’achat, les Espagnols mettent la main non seulement sur Devos & Lemmens, mais aussi sur des marques comme Royco, Liebig et AïkiNoodles, La main bleue (vinaigre) et Imperial (pâtisserie). Continental Foods a également en portefeuille les jus de légumes V8.

Modernisation

Depuis 2013, le management et CVC se sont employés à transformer Continental Foods sur le plan commercial et opérationnel. L’appareil de production a été modernisé et rationalisé. À présent, toutes les lignes de production sont automatisées et utilisent des technologies de pointe pour le conditionnement des produits. Dans le même temps, Continental Foods a doublé son budget de marketing et de publicité.

5%
.
Actuellement, la production des marques distributeurs de Continental Foods ne représente plus que 5% de son chiffre d’affaires.

La stratégie mise en œuvre a également été adaptée. Auparavant, l’entreprise tirait 15% de son chiffre d’affaires de la production des marques distributeurs des supermarchés, sur lesquelles ses marges étaient faibles. Continental Foods a mis fin à la quasi-totalité de ces contrats et s’investit à présent dans ses marques qui génèrent davantage de bénéfices. Actuellement, la production des marques distributeurs ne représente plus que 5% de son chiffre d’affaires.

Une réorientation très juteuse pour Continental Foods. Si le chiffre d’affaires est resté stable, aux alentours de 400 millions d’euros, le bénéfice brut d’exploitation (ebitda) a doublé depuis 2013, passant de 40-45 millions d’euros à 80 millions.

Durant les années CVC, Continental Foods a réalisé également quelques acquisitions. Il y a quelques mois encore, elle rachetait la marque suédoise Mrs Cheng’s et la firme allemande Lena’s Küche.

Aluminium

Après la vente de Continental Foods, CVC ne possède plus qu’une seule entreprise belge en portefeuille: le fabricant de profilés d’aluminium Corialis (ex-Aliplast). Le siège bruxellois gère également les investissements dans le producteur de résine et de matières composites Alliancys AOC et dans l’entreprise de spécialités chimiques AnQore.

Au cours de ces dix dernières années, CVC a été propriétaire (ou actionnaire) dans notre pays, entre autres de bpost, du spécialiste des luminaires Massive et du groupe de fruits et légumes Univeg (à présent Greenyard). Pendant un temps, il a participé également au capital du géant des clôtures Betafence (à présent Praesidiad), du groupe chimique Taminco et du spécialiste de la production d’eau chaude ACV.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect