Emmanuel Faber et Danone, c'est bien fini

Emmanuel Faber avait déjà quitté début mars la direction générale de Danone, qu'il occupait depuis 2014. ©REUTERS

Déjà rétrogradé au poste de président, l'ex-PDG de Danone se voit éjecté de l'entreprise. Cette annonce met fin à 9 mois de crise et dope le cours de l'action.

Emmanuel Faber a été évincé avec effet immédiat de Danone par le conseil d'administration. La direction du géant français de l'agroalimentaire revient désormais à l'ex-patron du fabricant de matériel électrique Legrand, Gilles Schnepp, a affirmé dimanche soir le quotidien français Le Figaro.

Le conseil a demandé à Véronique Penchienati-Bosetta, directrice générale international, et Shane Grant, directeur général Amérique du Nord, d'assurer l'intérim.

Le groupe Danone confirme "des changements importants de gouvernance", et ajoute, dans un communiqué, être "convaincu de la nécessité d’allier un fort niveau de performance économique au respect du modèle unique d’entreprise à mission de Danone, en s’appuyant sur la force de son portefeuille de marques et sur la qualité exceptionnelle de ses équipes".  L'action Danone prenait quelque 5% à l'ouverture.

Dans l'attente de trouver un directeur général, le conseil a demandé à Véronique Penchienati-Bosetta, directrice générale international, et Shane Grant, directeur général Amérique du Nord, d'assurer l'intérim.

Un manager qualifié d'autoritaire

Selon Le Figaro, le conseil s'est réuni dimanche vers 18 heures pour discuter de l'avenir d'Emmanuel Faber. Une partie des administrateurs lui reprochaient son mode de management solitaire et autoritaire, tandis que des actionnaires activistes réclamaient publiquement son départ.

Emmanuel Faber, 57 ans, avait déjà perdu au début du mois son titre de directeur général, tout en gardant celui de président. Le conseil avait communiqué, le 1er mars dernier, que si Emmanuel Faber perdait la direction générale, il gardait toute la confiance des administrateurs. Mais la procédure de remplacement avait pris du retard. Selon le quotidien français, Emmanuel Faber entendait peser sur le choix de son successeur. Une volonté qui aurait convaincu le conseil d'aller plus loin.

Troisième actionnaire de Danone, Artisan Partners appelait à nommer "immédiatement" un président "vraiment indépendant".

Insatisfaction des actionnaires

Emmanuel Faber était directeur général depuis 2014 et PDG depuis 2017. Il faisait face, depuis plusieurs semaines, à une fronde d'actionnaires, qui avaient notamment exigé la dissociation des fonctions afin de redonner une nouvelle vigueur au groupe malmené par la pandémie de Covid-19.

Toutefois, le retrait d'Emmanuel Faber de la direction générale, ne semblait pas encore satisfaire certains actionnaires. Le fonds d'investissement Artisan Partners avait dit inciter "vivement le conseil à revoir sa position". Ce fonds, troisième actionnaire de Danone, avec environ 3% du capital, appelait à nommer "immédiatement" un président "vraiment indépendant".

Le conseil aurait identifié plusieurs candidats à la succession d'Emmanuel Faber.

Artisan Partners et un autre fonds actionnaire, Bluebell Capital Partners, voulaient le départ pur et simple d'Emmanuel Faber, jugeant que, sous sa direction, Danone avait décliné par rapport à ses principaux concurrents.

Le plan de réorganisation en balance?

L'arrivée de Gilles Schnepp, 62 ans, à la tête de Danone répondrait au vœu de ces deux fonds. Il avait déjà fait son entrée au sein du conseil, où il siégeait comme vice-président, à côté de Cécile Cabanis, l'ex-directrice générale finances de Danone.

Le Figaro conclut en annonçant que le conseil aurait identifié plusieurs candidats à la succession d'Emmanuel Faber. De quoi répondre rapidement à une exigence des actionnaires: la suspension du plan de réorganisation et de réduction des coûts lancé par Emmanuel Faber.

Baptisé "Local First", ce plan en cours de négociations avec les syndicats vise, selon la direction sortante, à rendre Danone plus "agile" et à générer des économies en supprimant des strates hiérarchiques. Jusqu'à 2.000 suppressions de poste sont prévues.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés