Fin de parcours belge pour Boco, la gastronomie en bocal

©rv

Star Food Company, qui avait obtenu la master franchise pour développer Boco en Belgique et au Grand-Duché du Luxembourg, vient d’introduire une procédure en réorganisation judiciaire (PRJ) devant le tribunal de l’entreprise francophone de Bruxelles. Boco proposait des plats mitonnés par des grands chefs tels que Lionel Rigolet, Pierre Wynants (Comme chez soi) et le pâtissier Paul Wittamer.

Fin de parcours en Belgique pour Boco, ce concept importé de France proposant des plats concoctés par des chefs renommés et servis dans des bocaux. En réalité, dès le mois de septembre 2018, les responsables de Boco Belgique annonçaient la fin de leurs activités sur leur page Facebook. Un état de fait confirmé hier au tribunal de l’entreprise francophone de Bruxelles où la société Star Food Company (SFC) a souhaité se mettre à l’abri de ses créanciers par le biais de la procédure de réorganisation judiciaire (PRJ).

L’activité de Boco semble néanmoins se poursuivre à Paris, Bordeaux, Lyon et Monaco.

En réalité, SFC abrite deux sociétés: l’hôtel Résidence Le Quinze, situé sur la Grand-Place de Bruxelles et la société Boco, située sur l’avenue Louise. Enfin, derrière SFC, on retrouve plusieurs fondateurs actifs dans l’horeca bruxellois. C’est notamment le cas d’Olivier Barry (22%), de Julien Van Beneden (12%) et d’Yves Deflandre (10%), tous les trois actifs dans le groupe Accueil et Tradition, une entité qui exploite les restaurants La Taverne du Passage, ‘T Kelderke, L’Estaminet du Kelderke, La Brouette, La Rose Blanche. Sans que ces affaires ne soient liées, ce groupe était également passé par la case tribunal de l’entreprise il y a quelques mois afin de se mettre à l’abri de ses créanciers par le biais de la réorganisation judiciaire.

Une idée venue d’un accident de ski 

©rv

Boco est un concept né en France en 2010 dans la tête de Simon et Vincent Ferniot. Lors d’une interview accordée en 2016 à nos confrères du Trends, Simon Ferniot expliquait que l’idée était née à la suite d’un grave accident de ski du chef français Marc Veyrat. Incapable de pratiquer son métier, le chef avait alors proposé son savoir-faire dans des bols qu’il vendait via une échoppe dressée sur les bords du lac d’Annecy. Il n’en fallait pas plus pour développer ce concept de petits plats gastronomiques concoctés par des chefs renommés et présentés dans des bocaux.

La franchise pour la Belgique et le Grand-Duché avait été décrochée en 2015 par Star Food Company qui a rapidement pris position au 521 de l’avenue Louise.

Au moment du lancement de l’activité en Belgique, trois chefs réputés étaient montés à bord de la barque Boco. Il s’agissait de Paul Wittamer pour les desserts et de Lionel Rigolet et de Pierre Wynants (Comme chez soi) pour les plats. Ces derniers rejoignaient une petite brigade de chefs français parmi lesquels on retrouvait alors Emmanuel Renaut, Régis Marcon, Stéphane Décotterd ou le pâtissier Philippe Conticini. Star Food Company avait l’intention d’étendre les ailes de Boco en Belgique à Anvers et à Gand, mais ils n’en auront pas eu l’occasion. Boco a fermé les portes de son établissement bruxellois dès le mois de septembre 2018, comme signalé sur la page Facebook de la société. En France, par contre, l’activité semble se poursuivre et Boco continue d’écouler ses petits plats via ses points de vente situés à Paris, Bordeaux, Lyon et Monaco, ce dernier point de vente étant cependant fermé pour travaux.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect