Publicité

Greenyard affiche la facture et rebondit en Bourse

©Greenyard

Le groupe Greenyard, malmené par la découverte de listeria dans son usine hongroise, établit une première estimation du coût des rappels massifs de produits. L'action repart à la hausse après son plongeon de la veille.

Greenyard fait ses comptes. Le groupe spécialisé dans la production de légumes surgelés est actuellement dans la tourmente après avoir découvert des traces de listeria dans son usine hongroise.

Aujourd'hui, Grenyard, qui a procédé à un rappel massif de ses produits, annonce qu'après intervention des assurances, le coût estimé de ces rappels serait de 30 millions.

"Nous estimons qu'environ un tiers de cette somme aura un impact sur le bilan et environ deux tiers sur la trésorie."

Greenyard précise aussi qu'à ce stade 80% du coût de ces rappels devraient constituer un élément non récurrent. Vers 10h30, l'action prenait plus de 14,5%. 

30 millions d'euros
Coût
Après intervention des assurances, le montant de la facture des rappels massifs est estimé par Greenyard à 30 millions.

Côté assurance, Greenyard affirme être couvert pour sa responsabilité générale et ses produits auprès d'un acteur international. "Nous n'avons pas encore de vision sur des réclamations potentielles pour dommages physiques et dommages de production." 

La semaine dernière l'agence européenne pour la sécurité alimentaire affirmait que 9 personnes avaient perdu la vie en Europe depuis 2015 à cause de la listériose. L'EFSA ne précisait toutefois pas si ces cas étaient attribués à l'unique Greenyard.

Greenyard, qui hier a vu son action plonger de plus de 30%, affirme collaborer avec les autorités. "Nous avons fermé notre usine hongroise pour mener une analyse en profondeur afin d'y déceler l'origine de cette contamination." Le groupe insiste: l'activité ne reprendra dans cette usine qu'une fois que tous les tests seront concluants, après consultation des autorités, et en toute conformité avec les directives européennes. 

Des solutions alternatives sont également recherchées afin de pouvoir continuer à alimenter les rayons des magasins.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés