Publicité

Greenyard poursuit sa progression

Les ventes de la section produits frais de Greenyard se sont élevées à 970,2 millions d'euros (+1,2%) au cours du premier trimestre de son exercice décalé. ©DB60124630

Greenyard, le spécialiste des fruits et légumes frais et surgelés, enregistre une nouvelle croissance conforme à ses attentes. Le groupe lance un rachat d'actions.

La croissance record enregistrée il y a un an n’a pas empêché Greenyard  d’enregistrer un nouveau bond en avant de ses revenus. Le groupe spécialisé dans la transformation et la distribution de fruits et légumes boucle le premier trimestre de son exercice décalé 2021-2022 sur un chiffre d’affaires en hausse de 1,9%, à 1,17 milliard d’euros.

La nouvelle avancée démontre que Greenyard "maintient sa trajectoire de croissance amorcée avec le bond significatif de l'an dernier".
Communiqué de Greenyard

Cette progression est en ligne avec les attentes du groupe, qui avait vu son chiffre d'affaires bondir de 11,4% au premier trimestre de son exercice 2020-2021. La société basée à Wavre-Sainte-Catherine, près de Malines, avait alors profité à plein de l'impact positif du Covid-19 sur ses volumes dans son segment de produits frais, la consommation hors domicile de fruits et légumes ayant été remplacée par une consommation à domicile.

Rachat d'actions

L'avancée la plus nette est le fait de la branche des fruits et légumes en conserves ("Long Fresh"), dont les revenus progressent de 5,4%, à 200,6 millions d'euros. Elle bénéficie du redémarrage progressif de la restauration et de l'industrie alimentaire entraîné par l'allègement des mesures de confinement.

600.000
actions
Le conseil d'administration de Greenyard a décidé de lancer un programme de rachat d’actions à concurrence de 600.000 titres maximum.

Les ventes de produits frais (le segment "Fresh") ont atteint, pour leur part, 970,2 millions d'euros (+1,2% sur un an).

Le conseil d'administration de Greenyard a décidé, par ailleurs, de lancer un programme de rachat d’actions à concurrence de 600.000 titres maximum. Celui-ci doit démarrer ce mardi 31 août pour une durée de six mois. Le nombre d'actions propres pourrait ainsi atteindre 3,8 % du total.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés