Publicité

Jacques Crahay passe la main chez Cosucra

Jacques Crahay (à gauche) laissera sa place de CEO à son neveu Eric Bosly (à droite) en mars 2022. L'intéressé affiche plus de 15 ans à bord de Cosucra au compteur. ©Doc

Le patron et représentant de la cinquième génération sera remplacé en mars par son neveu, Eric Bosly, à la tête du fabricant de protéines végétales wallon.

Une page se tourne pour Cosucra. En effet, âgé de bientôt 65 ans, son CEO, Jacques Crahay, a décidé de faire un pas de côté en mars prochain, a-t-on appris. "Comme je suis me suis posé la question de ce que j'allais faire après mes études, l'heure était venue de voir ce que j'allais faire dans la troisième tranche de vie qui s'offre à moi", évoque l'intéressé. Réponse? Il faudra encore patienter. "Je me donne trois mois", dit-il. "Mais deux mots guideront ma réflexion, à savoir agriculture et jeunesse."

15
Ans
Eric Bosly travaille depuis plus de 15 ans au sein de Cosucra.

Représentant de la cinquième génération aux manettes du fabricant de protéines végétales wallon, Jacques Crahay sera remplacé par son neveu, Eric Bosly, ingénieur civil de formation. Ce dernier connaît bien la maison pour y avoir œuvré plus de 15 ans déjà dans des fonctions de direction aussi bien du côté des opérations que du service commercial. L'on peut, entre autres, lui imputer un rôle dans l'inscription des activités du groupe sur le marché végétarien et dans le paysage européen via le démarrage, il y a deux ans, d’une nouvelle usine de protéines de pois au Danemark.

Pour faciliter la transition, il nous revient que le conseil d'administration actuel, présidé par Michel Delloye (ancien patron de GBL notamment), restera en place pour deux ans. L'on rappellera que l'on y retrouve une répartition paritaire entre administrateurs familiaux et indépendants, exception faite d'un représentant de la SRIW, obligataire de Cosucra depuis un soutien octroyé en juillet aux côtés de la Banque européenne d’investissement (BEI) et du quatrième groupe agro-industriel français Avril (Costa d'Oro, Lesieur, Puget).

Patron depuis 2001, Jacques Crahay laissera une double marque sur Cosucra: la sortie de son activité sucrière originelle et la transformation de la philosophie.

Patron depuis 2001, Jacques Crahay laissera une double marque sur la société qui fêtera ses 170 ans l'an prochain. D'une part, c'est lui qui a sorti Cosucra de son activité sucrière originelle, en 2003, pour la tourner vers des ingrédients sains et durables issus de la chicorée et du pois jaune – que l'on retrouvait un temps dans nombre de produits allégés, énergétiques ou diététiques, mais que l'on retrouve aujourd'hui de plus en plus dans nos aliments de tous les jours. D'autre part, l'homme a aussi profondément transformé la philosophie de celle qui est devenue un leader mondial, en stimulant l'autonomie des collaborateurs et la coopération à tous les niveaux. L'idée étant "d’utiliser la motivation personnelle de chacun pour trouver une meilleure manière d’utiliser leurs compétences et favoriser une prise de décision plus collective", résume-t-il.

Mais l'homme est aussi connu hors des murs du QG du numéro 1 de la rue de la Sucrerie, à Pecq (entre Tournai et Courtrai). Et pour cause, de 2018 à 2021, l'ingénieur civil a également assuré la présidence de l’Union wallonne des entreprises, où il a mis l’accent sur la transformation des entreprises vers un monde décarboné et soutenable, en appui des objectifs de développement durable de l’ONU. Une position qui ne lui valut pas que des amis, malgré un soutien à l'époque de plus d'une centaine d'entrepreneurs.

"On a bénéficé l'an dernier d'un secteur de l'alimentation qui a tourné à plein régime."
Jacques Crahay
Futur ex-CEO de Cosucra

Ramifications accrues

L'an dernier, Cosucra a généré 114 millions d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de quasi 15% grâce à un secteur de l'alimentation "qui a tourné à plein régime". Quid pour la suite? Eric Bosly nous confie sa volonté d'internationalisation de l'entreprise, qui compte aujourd'hui près de 330 employés, et ce, pour passer du rang de société exportatrice à celui de société avec des activités au-delà de la Belgique. En parallèle, un élargissement de l'offre vers des produits végétariens vendus sous marque propre dans la grande distribution est aussi à l'étude, entend-on.

CV Express

  • Âgé de bientôt 65 ans, Jacques Crahay est ingénieur civil (UCLouvain) de formation.
  • De 1984 à 1986, il est chercheur en biologie moléculaire pour Petrofina.
  • 86-88: recherche sur les protéines de pois aux Facultés agronomiques de Gembloux.
  • 2001: administrateur délégué de Cosucra.
  • 2006-2010: président de Fevia Wallonie.
  • 2006-2018: président de Wagralim, le Pôle de compétitivité agroalimentaire wallon.
  • 2018-2021: président de l’UWE.
  • 2022: lâchera les rênes de Cosucra.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés