Just Eat fait l'objet d'une surenchère à 5,6 milliards d'euros

©REUTERS

La société d'investissement Prosus annonce son intention de racheter la société de livraison de repas Just Eat pour 4,9 milliards de livres. Prosus indique que son offre hostile est plus avantageuse que celle de Takeaway.

La société d'investissement Prosus annonce mettre sur la table 4,9 milliards de livres, soit plus de 5,6 milliards d'euros pour ravir l'entreprise britannique de livraison de repas Just Eat . Cette dernière fait déjà l'objet d'un processus de fusion avec son concurrent néerlandais Takeaway.com .

Début août, Takeaway et Just Eat scellaient en effet un deal à 10 milliards d'euros pour contrer la concurrence de Deliveroo et Uber Eats. Un deal qui ne faisait pas le bonheur des actionnaires.

L'offre de Prosus ne semble guère plaire au Conseil d'administration de Just Eat, mais la société explique être prête à passer outre, ce qui fait de sa proposition, une offre hostile. Bob Van Dijck, CEO de Prosus, affirme qu'après les multiples approches du conseil de Just Eat, il espère toujours la tenue de discussions.

Bob Van Dijck, CEO de Prosus, affirme qu'après les multiples approches du conseil de Just Eat, il espère toujours la tenue de discussions.

La société d'investissement estime que sa proposition est plus intéressante pour les actionnaires de l'entreprise britannique que les termes de l'opération en cours avec Takeaway.com. Just Eat continue toutefois à soutenir l'offre de Takeaway.

Prosus offre 710 pence par action Just Eat, soit une prime de 20% par rapport aux 594 pence proposés par Takeaway. Prosus insiste également sur le fait qu'il s'agisse d'une offre tout en cash.  

Une action boostée

Le marché ne cachait pas sa joie, ce mardi matin, à l'annonce de cette contre-offre et l'action de Just Eat s'envolait de 23,85% à 730,40 pence à la Bourse de Londres vers 10h00, soit au-dessus du prix avancé par Prosus, signe que les investisseurs s'attendent à des surenchères.

Cette contre-offre valorise les deux sociétés combinées à environ 9 milliards de livres.

L'ambition de Prosus

Créé au début des années 2000 par cinq entrepreneurs danois, Just Eat a connu un parcours difficile ces derniers temps, chahuté par le départ de son directeur général et les interrogations des investisseurs sur sa stratégie.

Selon Prosus, Just Eat a besoin de davantage d'investissements que ce qui est prévu par l'équipe de direction actuelle. Il évoque les résultats décevants du troisième trimestre marqués par un ralentissement de la demande des clients.

Prosus possède, pour sa part, des participations significatives dans des sociétés internet clés comme le mastodonte Tencent, l'une des plus grandes entreprises en Chine. Elle est également au capital de plusieurs plateformes en ligne de livraison de repas.

Avec l'offre sur Just Eat, Prosus affiche ses ambitions alors même qu'elle vient juste de faire son entrée à la Bourse d'Amsterdam le mois dernier. Il se dit convaincu de pouvoir accélérer la croissance de Just Eat et de renforcer ses parts de marché dans un secteur ultra-concurrentiel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés