Publicité
Publicité

La Belgique garde la patate

©BELGA

L'industrie belge de la transformation de la pomme de terre est revenue dans le vert en 2014. La forte demande à l'exportation explique ce retour en verve.

On a tendance à l'oublier, la Belgique est le premier exportateur mondial de de produits surgelés à base de pommes de terre. Une position que notre voisin néerlandais a failli nous ravir en l'an dernier après une année 2013 en recul.

Pour l'année 2014, la fédération belge de la pomme de terre, Belgapom, a annoncé une année record. Au total, 3,8 millions de tonnes de pommes de terre ont été transformées en frites, chips, granulés ou encore pommes de terres épluchées en 2014, soit une hausse de 6,9 % sur un an. En 25 ans, le secteur a multiplié par 7,5 son volume de production.

Ce retour en forme s'explique principalement par une demande en hausse en provenance des marchés d'exportation hors Europe. En 2014, le secteur belge de la transformation de la pomme de terre représentait 18 entreprises pour près de 2.900 emplois.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés