La Budweiser ne sera pas une marque communautaire

AB Inbev n’a pas réussi à faire enregistrer la Budweiser comme marque communautaire dans le conflit de paternité de nom qui l'oppose à un brasseur tchèque.

C’est l’épilogue d’une longue procédure judiciaire lancée en 1996 par Anheuser-Busch, bien avant la création du groupe belgo-brésilien AB InBev. Au cœur du conflit, une bière tchèque du même nom que la célèbre américaine, la Budweiwser.

Anheuser-Busch avait demandé alors de pouvoir enregistrer sa marque Budweiser, vendue depuis plus d'un siècle aux USA, comme marque communautaire. Ceci lui aurait permis de détenir les droits de "trademark" dans l’ensemble de l’Union.

Le brasseur tchèque Budejovicky Budvar avait argué, en 1999, qu'il avait acquis les droits auparavant en Allemagne et en Autriche. Qui plus est, il argumente que le nom lui revient de droit car il est dérivé de celui de la ville tchèque Budejovice ou Budweis en allemand.

"Cette décision n'a aucun effet sur les activités d'AB InBev en Europe et concernant nos droits sur les marques Bud et Budweiser, qui sont enregistrées dans 23 des 27 pays membres de l'UE"
a expliqué la société basée à Louvain. AB Inbev n’en démord d’ailleurs pas et continue à estimer que la marque Budweiser lui revient de droit.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés