La Lorraine veut lever entre 75 et 150 millions d'euros

Guido Vanherpe, CEO de La Lorraine Bakery Group. ©Frank Toussaint

La Lorraine Bakery Group, le plus gros boulanger industriel belge, cherche à obtenir entre 75 et 150 millions d'euros via une émission d'obligations.

Surtout connu pour ses sandwicheries Panos et Deliway, le groupe La Lorraine est avant tout le premier industriel belge de la boulangerie et de la pâtisserie, fraîches et surgelées. Avec son chiffre d'affaires de 842 millions d'euros (+8,7%) pour un ebitda de 116 millions (+4,2%), il figure parmi les dix plus gros spécialistes européens des produits 'bake-off'.

En décembre 2013, La Lorraine Bakery Group a émis des obligations pour un montant de 75 millions d'euros. Celles-ci expirent le 23 décembre. Pour pouvoir les rembourser, le groupe basé à Ninove vient de lancer une nouvelle émission auprès d'investisseurs privés, pour un montant pouvant aller de 75 à 150 millions d'euros.

1,81%
Les obligations émises par La Lorraine offrent un rendement brut de 2,7% et net de 1,81%.

Libellées en coupures de 1.000 euros, ces obligations subordonnées - autrement dit, remboursées après les autres créances en cas de problèmes - offrent un rendement brut de 2,7% et net de 1,81% et arrivent à échéance le 15 décembre 2027.

Désendettement et investissement

Les 75 premiers millions obtenus serviront à rembourser les obligations émises en 2013. Le surplus sera consacré, à concurrence de 50 millions d'euros, à des remboursements de crédits. Le reste servira à financer des lignes de production du groupe, principalement en Europe de l'Est.

Créé en 1972, le groupe La Lorraine, présent dans 25 pays, dispose de 12 usines (7 en Belgique, dont 2 en Wallonie), où travaillent plus de 4.000 salariés. Ses marchés principaux sont la Belgique (20% du chiffre d'affaires), la Pologne (19%), la République tchèque (14%), les Pays-Bas (7%) et la Turquie (7%).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés