La Prose, une marque qui marie art et bière

©La Prose

Le projet réunissant les fratries le Hodey et Humblet (Bertinchamps) vise à mettre une marque de bière au service des artistes. Pour voir la vie en (p) rose…

Chez Molière, "faire de la prose sans le savoir" signifiait réussir par hasard. Réussir, les porteurs du projet La Prose y comptent bien, mais en maîtrisant leurs connaissances… La Prose est le nom d’une nouvelle société et d’une nouvelle marque de bière qui promeut les jeunes artistes belges et étrangers.

Le projet est né de la rencontre de deux fratries, les quatre fils de François le Hodey, le CEO du groupe de presse IPM, et les quatre enfants de Benoît et Geneviève Humblet, les fondateurs de la brasserie artisanale Bertinchamps.

"Les deux fratries joignent leur force afin de faire naître une bière avec un goût et un concept d’exception."
marc-édouard humblet
cofondateur de La Prose

"Par le passé, la brasserie a accepté de produire des bières à façon pour des tiers, mais on s’est rendu compte que ce faisant, on aidait des concurrents à se développer, explique Marc-Edouard Humblet, un des huit associés. Nous avons décidé d’arrêter cette activité, sauf quand nous pouvons y participer." C’est ce qui s’est passé avec les le Hodey, venus présenter leur projet de marque à Bertinchamps.

Alexis le Hodey et ses frères ont imaginé d’allier une bière au monde de l’art, en utilisant les étiquettes du produit pour y exposer les œuvres de jeunes artistes peintres ou photographes de talent. Séduits, les Humblet se sont associés à eux dans la société La Prose, fondée devant notaire le 13 avril dernier.

La nouvelle bière est une spéciale blonde légère et amère sans excès – pas question de brasser une IPA de plus, le marché en est encombré. Par son goût et son style, elle est complémentaire de la gamme commercialisée par Bertinchamps. Chaque artiste partenaire pourra exposer une de ses œuvres sur une étiquette tirée de 200 à 3.000 exemplaires, selon les projets. Disponible depuis la mi-avril, la bière peut être achetée via le site la-prose.com.

Elle sera distribuée dans un réseau de galeries d’art, foires d’arts et musées ainsi que dans quelques bars et restaurants sélectionnés. On la trouve déjà au Jam Hôtel et Chez Lulu à Bruxelles. Ses pères discutent actuellement partenariat avec des galeristes, ainsi qu’avec divers artistes. Le but du jeu est "d’accueillir une grande diversité d’oeuvres afin de permettre aux amateurs de découvrir constamment de nouveaux artistes", selon Alexis le Hodey. Et si les clients décident de collectionner les bouteilles et leurs étiquettes, ce sera encore mieux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés