Publicité
analyse

La vague végane déferle sur la Belgique

©Antonin Marsac

Le salon VeggieWorld s’installe à Bruxelles ce week-end. Nourriture, cosmétiques, chaussures... Mais le véganisme, qu'est-ce que c'est?

Aldi a apposé l’an dernier un label distinguant ses produits végétariens des préparations véganes. Cette démarche du hard-discounter allemand en dit beaucoup. "Au cours de la dernière année, par exemple, le nombre de produits végétariens et végétaliens a augmenté de 60%", constate Hans De Bremme, directeur général adjoint d’Aldi-Belgique.

De fait, le véganisme est en pleine expansion. Mais de quoi s’agit-il? C’est un pas plus loin que le végétalisme et deux pas plus loin que le végétarisme.

Les végans ne mangent ni viande ni poisson, tout comme les végétariens et les végétaliens. Mais ils ne mangent non plus aucun produit issu d’un animal. Donc pas de miel, pas d’œufs, pas de lait, pas de fromage, comme les végétaliens. Ce qui les différencie de ceux-ci, c’est qu’ils refusent toute exploitation animale. Les végans ne portent pas de chaussures en cuir. Ils n’utilisent pas de cosmétiques composés de matières animales, testés sur animaux ou dont les ingrédients l’ont été. Alors, on est végan uniquement pour défendre la cause animale? Pas seulement. Jouent aussi les arguments de l’environnement, de la santé et de la non-violence.

En effet, selon la FAO (organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), l’élevage contribue pour 14,5% aux émissions de gaz à effet de serre dues à l’activité humaine.

Inside a Vegan Snack - Vidéo: Antonin Marsac

L’Organisation mondiale de la santé accuse, elle, les charcuteries d’être cancérigènes et précise que la viande rouge l’est probablement aussi… Saucissons, pâtés et steaks deviennent donc objets de méfiance. Ce n’est pas tout: l’institut flamand pour la vie saine (Vlaams Instituut Gezond Leven) a publié récemment une pyramide alimentaire qui fait la part belle aux aliments d’origine végétale. Ceux-ci figurent en tête de liste des produits recommandés, tandis que les viandes sont reléguées dans la catégorie des aliments à "consommer peu".

L’argument de la non-violence s’est, lui, particulièrement développé avec l’ère des réseaux sociaux. De nombreuses associations vouées à la cause animale ont montré les coulisses des abattoirs. Au-delà de la violence en ces lieux, ces images font réfléchir sur l’acte de mise à mort lui-même.

"Au cours de la dernière année, le nombre de produits végétariens et végétaliens a augmenté de 60% dans nos rayons." Hans De Bremme Dirécteur général adjoint Aldi

Combien de végans belges?

Selon une étude menée par le bureau Ivox en 2016, la Flandre est à la pointe du végétarisme avec 3,1% de sa population qui se dit végétarienne. En Wallonie, on en compte deux fois moins.

Qu’en est-il des végétaliens et des végans? Aucune étude ne s’est penchée clairement sur la question. Toutefois, plusieurs indicateurs expriment un engouement pour ce mode de vie. Ainsi, la consommation de boissons végétales (à base de soja, de riz, d’amandes…), fort recherchées par les végans, est en nette hausse. 2,2% des Bruxellois en étaient adeptes en 2013, ils sont passés à 5,4% l’an dernier, selon iVox. A Gand, on est passé de 3,3% à 8,6%.

En 2012, à peine 1,5% des denrées alimentaires et des boissons disponibles sur le marché mondial étaient labellisées véganes. En 2015, ce chiffre est passé 4,3% selon l’institut américain des techniciens de l’alimentation (ITF). Et d’après les projections du bureau de recherche Euromonitor, la croissance des labels végétaliens continuera à grimper à un rythme annuel de 5% d’ici 2020, ce qui se traduit par une hausse des ventes de l’ordre de plus de 700 millions de dollars.

 

Bon pour la santé?

Alors, la voie du succès est toute tracée? La principale ombre qui plane sur l’essor du véganisme, c’est le danger qu’il pourrait faire courir à la santé. L’histoire du bébé de 7 mois mort de déshydratation et de malnutrition en Flandre, alors qu’il avait été nourri avec des boissons végétales, a alarmé les médias. Pour la diététicienne bruxelloise Yulia Stepanenkova, il est pourtant tout à fait possible de vivre en bonne santé avec un régime strictement végan.

"Selon l’association américaine de diététique, ce régime peut convenir à tout âge et à des gens de toutes conditions: personnes âgées, femmes enceintes, enfants…" Ainsi, elle-même n’a jamais rencontré de patients végans carencés en protéines. Et il n’y a pas plus de déficience en fer parmi les végétariens que chez les omnivores.

Néanmoins, une condition doit être respectée par tout végans: la supplémentation en vitamine B12, absente des aliments végétaux. Quant aux autres vitamines et minéraux, ils se retrouvent dans une alimentation végétale équilibrée mais une prise de sang annuelle, "comme pour les autres patients" rappelle la diététicienne, permet éventuellement de réajuster les paramètres.

Mais les bébés? Yulia Stepanenkova conseille le lait maternel ou les alternatives végétales estampillées "infantiles".

Veggieworld

La Mecque du végan débarque à Bruxelles

 Au menu du VeggieWorld, des conférences, des dégustations, des démonstrations culinaires avec le concours de célèbres chefs comme Wim Ballieu, fondateur de la chaîne de restaurants Balls & Glory, qui présentera la version végane de ses fameuses boulettes. À côté de l’alimentation, on y trouvera aussi des cosmétiques non expérimentés sur les animaux, des produits d’entretien ou des vêtements.

Le salon VeggieWorld 

Samedi 21 et dimanche 22 octobre sur le site de Tour & Taxis

Toutes les infos sur www.veggieworld.be

Les grandes  enseignes en raffolent

La grande distribution fait des végétaliens un groupe cible dont il va falloir tenir compte. À l’instar des manœuvres commerciales pour attirer les végétariens dans leurs rayons, les grandes enseignes tentent aujourd’hui de capter la demande grandissante vers les produits végétaliens. En chiffres, il est plus difficile d’acter cette tendance avec précision, le secteur se concentrant toujours sur les produits végétariens au sens large. Delhaize assure ainsi proposer une centaine de produits végétariens dans ses rayons, dont une quarantaine 100% végan. "
La tendance végétarienne est déjà bien installée sur le marché", nous explique Karima Ghozzi, porte-parole de Delhaize, en précisant que "la demande végan s’est renforcée sur les trois dernières années et les produits végétaliens représentent environ 40% de notre assortiment végétarien."

Depuis 2012, la consommation des produits végan affiche dans la grande distribution d’année en année une croissance à deux chiffres. Fin septembre, pour les produits estampillés ‘végan’, Delhaize signalait une progression de ses ventes de 20% sur un an. En France, comme ce fut le cas il y a déjà six ans en Allemagne, la grande distribution va plus loin. Le groupe Casino, via sa chaîne de magasins bio Naturalia, a ouvert depuis cet été trois enseignes 100% véganes à Paris. Si le test s’avère concluant, les échoppes du genre se démultiplieront.

Chez nous, les petites entreprises occupent encore une place de choix dans le marché de niche. Boostées le plus souvent à renfort de crowdfunding, ces initiatives se retrouvent vite débordées, les supermarchés n’arrivant pas à combler une demande très spécifique. Nul doute que les responsables marketing de la grande distribution iront flâner au VeggieWorld, en quête d’un fournisseur encore méconnu.

Ce salon, vitrine du business végan, pose ses valises pour la première fois en Belgique (lire encadré ci-dessous). L’initiative a démarré en 2011 en Allemagne. Elle rassemblait alors 21 exposants-précurseurs dans un lieu unique. Six ans plus tard, il y a 15 VeggieWorld dans 8 pays avec plus de 1.400 exposants et 140.000 visiteurs. A Bruxelles, les organisateurs s’attendent à accueillir 5.000 curieux, au moins composé d’une bonne moitié de végétariens, de flexitariens ou de mangeurs de viande, "histoire de leur montrer que la nourriture végane a du goût, qu’elle est facile à préparer et qu’elle ne coûte pas si cher", avance le directeur du salon, Hendrik Schellkes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés