Publicité
epinglé

Lavazza or not Lavazza… Vous reprendrez bien un petit café?

©doc

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, la question des marques est une matière assez sensible. Ce n’est pas le fabricant italien de café Lavazza qui dira le contraire.

Récemment, l’entreprise créée en 1885 par Luigi Lavazza, s’est tournée vers le tribunal de l’entreprise néerlandophone de Bruxelles pour faire exiger de son distributeur en Belgique et aux Pays-Bas qu’il cesse d’utiliser ses marques à son insu.

Au début des années 2000, le distributeur en question a déposé toute une série de noms de domaines comprenant la marque Lavazza. Il s’agissait de sites tels que www.lavazza.be, www.lavazzblue.be ou www.lavazzacoffe.be qui, tous, renvoyaient vers le site du distributeur en question. Mais ce n’est pas tout. En se penchant de près sur la question, le producteur italien de café s’est également rendu compte que son distributeur en Belgique et aux Pays-Bas avait enregistré deux sociétés comportant la marque Lavazza.

La première, Lavazza Espresso Point Service, concernait le siège social du distributeur tandis que la seconde, Service Plus Lavazza, renvoyait vers un café à Anvers. De surcroît, le distributeur avait affiché un panneau Lavazza devant son siège social et avait fait figurer la marque sur ses camionnettes. La marque italienne a obtenu gain de cause devant le juge des cessations qui, sous peine d’une astreinte de 1.000 euros par infraction, a fait interdire l’usage de la marque Lavazza au distributeur mal intentionné.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés