Le belge Culinor avalé par le Suisse Orior

©Sofie Van Hoof

Culinor, le spécialiste des plats préparés, qui commercialise notamment ses produits sous des marques de distributeurs, est destinée à devenir "le centre de compétence européen" du suisse Orior.

Le groupe Orior annonce son expansion en Europe. Il s'empare du belge Culinor Food Group, spécialiste dans la production de repas préparés et composants pour repas dans les pays du Benelux. Culinor fournit notamment des plats préparés pour des grandes marques de distribution, comme Delhaize.

Culinor, basé à Destelbergen (Flandre orientale), est destinée à devenir le centre de compétence européen, souligne Orior dans son communiqué.

Chiffre d'affaires:environ 88 millions d’euros.
Production: 40 millions de plats par an.
Travailleurs: 500 personnes.
Implantation: 3 sites près de Gand, 2 sites à 30 km d’Anvers
Marchés: Belgique, Pays-Bas, Danemark, Allemagne, France, Espagne, Autriche et Suède.

 

Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé. La reprise sera effective à fin août 2016. L'actuel patron de Culinor, Filip De Spiegeleire, intègre par ailleurs la direction d'Orior.

Début juillet, Culinor Food Group avait annoncé la reprise de son concurrent Vaco, fondé en 1984 comme division du distributeur néerlandais Ahold.

Qui est Orior? En Suisse ce groupe fournit tous les commerces de détail, avec pour principaux clients Migros et Coop,

 

→ Comment se porte Orior?

Le groupe alimentaire suisse Orior a bouclé le premier semestre sur un bénéfice net en hausse de 17,4% à 12,1 millions de francs suisses (près de 11,12 millions d'euros), malgré des ventes en repli. La société zurichoise a également annoncé le rachat du belge Culinor Food Group, pour un montant non divulgué.

L'environnement était difficile en cette première partie d'exercice, tant pour le commerce de détail que pour la restauration et les cours des matières premières.

Le chiffre d'affaires a reculé de 0,8% à 239,5 millions de francs suisses (plus de 220 millions d'euros), en raison de la pression sur les prix, a indiqué mardi le spécialiste zurichois en charcuterie et produits dits "de convenience" frais.

Orior a dans l'ensemble répondu aux attentes du marché, les recettes et le profit net dépassant toutefois les projections des analystes. Le groupe, qui ne chiffre pas ses prévisions, prévient que les défis se poursuivront au second semestre, surtout sur le front des prix.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés