Publicité

Le beurre Rochefort passe dans le giron d'une fondation

Mathot-Sofra produit le fameux beurre Rochefort qui s'exporte aux quatre coins du monde. ©Doc

La famille Mathot, qui produit le fameux beurre à la vache bleue (ou rouge), a acté la pérennisation de sa structure actionnariale.

Fondée en 1948 dans le petit village de Celles, près de Dinant, Mathot-Sofra (pour "Société Fermière Rochefort Ardennes") produit le fameux beurre Rochefort reconnaissable à la vache bleue ou rouge (demi-sel) qui orne ses mottes.

Initiée par Arthur Mathot, décédé en 2014, l'aventure était depuis portée par la deuxième génération. Six des sept enfants mettaient ainsi la main à la pâte au sein de l'entreprise 100% familiale. Sauf que, pour eux aussi, inexorablement, le temps passe. Avec pour résultat de voir les plus âgés atteindre aujourd'hui l'âge de la pension.

"C'est ce qui nous a amenés à réfléchir à l'avenir et à comment nous pourrions maintenir l'activité au sein de la famille", explique Cécile Mathot, responsable des ventes et des achats de la société et benjamine de la fratrie.

Après réflexion, décision a été prise de constituer une fondation où les différentes branches se voient représentées. Avec pour particularité de laisser disponible un tiers des actions pour tout qui voudrait se joindre à l'actionnariat dans les générations à venir et de prévoir un transfert progressif des compétences de la fratrie amenée à passer le relais.

Voilà donc la structure pérennisée, sous les conseils notamment du cabinet indépendant de conseil en transmission et finance d'entreprises Closing. Ce qui devrait permettre désormais de se concentrer sur l'activité, impactée par la crise du coronavirus. En effet, l'horeca est un client important de Mathot-Sofra. Le chiffre d'affaires a ainsi temporairement baissé de quelques millions d'euros en 2020, ce qui reflète aussi l'évolution parfois rapide du prix des matières premières.

De manière générale, la société a réalisé ces dernières années, pour des volumes relativement constants, un chiffre d’affaires fluctuant entre 80 et 100 millions d’euros. Un montant conséquent qui reflète la notoriété de ses produits, en Belgique certes, mais aussi dans le monde puisqu'on les retrouve dans les cuisines de chefs, les préparations, les rayons de supermarchés, les épiceries... en Europe, aux États-Unis, au Moyen-Orient et même en Afrique grâce à un intermédiaire français.

Au total, la société emploie aux alentours de 45 personnes dans sa beurrerie et d'une dizaine dans sa fromagerie. Et ce, en vue d'assurer une production qui tourne autour des 20.000 tonnes annuelles.

20.000
tonnes
Mathot-Sofra produit de l'ordre de 20.000 tonnes de beurre par an.

Quid pour la suite? "On va essayer de bien consolider les marchés dans lesquels nous sommes, mais aussi de continuer à développer de nouveaux relais de croissance", conclut Cécile Mathot. La société s’est, par exemple, attelée ces dernières années à développer un beurre bio ou encore à base de lait de chèvre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés