Le café vert pourrait peser sur les marges de Miko

©Photo News

Le spécialiste du service café et des emballages en plastique coté sur Euronext Bruxelles, a connu en 2013 une augmentation du chiffre d’affaires de 7,5 %. Son bénéfice net ressort, lui, en hausse de 10,9% à 7,1 millions d’euros. Mais 2014 s'annonce moins facile.

C'est une belle année que clôture Miko avec un chiffre d'affaires qui passe de 138 millions à 149 millions d'euros en 12 mois. "Près de 79 % du chiffre d’affaires du groupe a été réalisé à l’étranger", précise le groupe.

Le bénéfice d’exploitation (EBIT), le cash-flow d’exploitation (EBITDA) et le bénéfice net ont augmenté respectivement de 12,8 %, 14,9 % et 10,9 %.

Ces bons résultats, Miko les doit surtout à différents rachats au sein de la division service café dans le courant de 2013 mais également à une tendance à la baisse des prix des matières premières vers un niveau plus équilibré, ainsi qu’à de forts résultats auprès de la division des plastiques.

Perspectives

" Au cours des premiers mois de 2014, nous remarquons une forte flambée du prix du café vert sur le marché mondial. Si cette tendance se poursuit, elle aura certainement une incidence négative sur nos marges. Avec un budget d’investissement de 13,6 millions d’euros, nous voyons toutefois l’avenir avec confiance ", indique Frans Van Tilborg, CEO et administrateur délégué du groupe Miko.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés