Le certificateur bio Certisys repris par le Français Ecocert

©Photo News

Le principal acteur belge de la certification bio passe dans le giron du Français Ecocert. Avec l'intention d'élargir sa palette de services.

Peu connu du grand public, Certisys est pourtant de loin le principal organisme de certification bio en Belgique. Une mission qu'il partage avec Tüv Nord Integra, Inscert Partner (ex-Quality Partner) et, en Wallonie, le Comité du Lait (pour le contrôle et la certification de la production primaire).

Depuis la fin avril, Certisys fait partie du groupe français Ecocert. Désireux de renforcer sa position en Europe et d'accéder au marché du Benelux, celui-ci vient d'acquérir le leader du marché belge. Pour ce dernier, c'est en quelque sorte un retour aux sources. À l’origine du mouvement bio belge dès le début des années 1980 et après avoir participé à la création du groupe Ecocert, Blaise Hommelen avait choisi de voler de ses propres ailes, créant son entreprise en 1991, avant de rebaptiser Ecocert Belgium en Certisys.

"Demain nous pourrons élargir notre palette de services à d'autres certifications comme Cosmos ou en RSE."
Véronique Squelart
Porte-parole de Certisys

Le certificateur belge voit dans ce rachat une opportunité d'accélérer le développement de ses activités et de renforcer son ancrage international. "Aujourd'hui, nous sommes entièrement focalisés sur le bio, mais demain nous pourrons élargir notre palette de services à d'autres certifications comme Cosmos pour les cosmétiques ou en responsabilité sociale d'entreprise. Ecocert propose aussi des services conseil dont nous pourrons tirer profit", explique Véronique Squelart, porte-parole de Certisys.

3.200
clients
Certisys compte aujourd’hui plus de 3.200 clients. Le groupe le plus important est celui des agriculteurs.

Agriculteurs, distributeurs...

L'organisme belge, qui emploie une cinquantaine de collaborateurs spécialisés (dont deux en Afrique de l'Ouest, où Certisys est aussi présent), compte aujourd’hui plus de 3.200 clients. Le groupe le plus important est celui des agriculteurs (1.329 clients en 2019), mais les points de vente et la multi-activité connaissent un développement plus important (respectivement +11% et + 16% par rapport à 2018). En moyenne, chaque opérateur bio a fait l'objet de 1,9 contrôle et 0,5 analyse en 2019.

Selon Certisys, les non-conformités au label bio sont très souvent liées à des manquements administratifs mineurs (une déclaration bio qui n’est pas rendue dans les délais, un chiffre d’affaires bio qui n’est pas communiqué…). Les constats de manquements plus graves restent exceptionnels.

Philippe Thomazo, le patron d'Ecocert qui devient administrateur délégué de Certisys, en a confié la direction générale à Franck Brasseur, qui avait intégré l’équipe de direction en 2018. Ce dernier sera accompagné pendant une période de transition de quelques mois par Blaise Hommelen, le fondateur de l’entreprise. Au sein du Groupe Ecocert, Certisys intègre la région France, Royaume Uni & Benelux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés