Le gin sans alcool belge Botaniets bat les alcools en compète

Le fondateur Alexandre Hauben a puisé dans les archives familiales les idées pour produire un gin sans alcool différent. ©Botaniets

Le nectar produit par triple distillation a rapporté une médaille d'argent à la bruxelloise Niets Distillery au nez et à la barbe des fabricants de gin alcoolisé.

Premier succès peu banal pour la jeune Niets Distillery: cette entreprise bruxelloise, fondée il y a un an à peine, vient de décrocher une jolie médaille d'argent au Concours international des spiritueux de New York, une des trois plus prestigieuses compétitions internationales opposant les produits des fabricants d'alcool.

"Notre produit goûte le gin, ce n'est pas un énième thé frelaté aux épices qu'on qualifierait de gin..."
Alexandre Hauben
Fondateur de Niets Distillery

Et plus fort encore, le prix qu'elle a obtenu dans la catégorie des gins de micro-distilleries couronne son gin sans alcool commercialisé sous la marque Botaniets alors que le concours était ouvert aux boissons alcoolisées... Les goûts et arômes dégagés par son nectar ont donc tenu la comparaison face aux qualités des "vrais" gins.

"C'est une grosse surprise pour nous, mais aussi une reconnaissance pour tout le travail effectué en amont", commente son fondateur Alexandre Hauben. "Notre produit goûte le gin, ce n'est pas un énième thé frelaté aux épices qu'on qualifierait de gin..."

Triple distillation

Déçu par les alternatives sans alcool proposées sur le marché, Alexandre Hauben s'est inspiré des recettes et méthodes de distillation de son arrière-arrière grand-père pour créer son gin.

La distillerie a déjà séduit les organisateurs du Pavillon belge à l'Expo de Dubaï:, qui ont sélectionné son gin sans alcool comme "innovation culinaire".

Il a repris une technique de triple distillation employée à la fin du XIXe, alors que ses concurrents recourent, pour la plupart, à une double distillation. Si la deuxième sert à ôter l'alcool du breuvage, la troisième, qui se fait à froid et dure cinq jours, va puiser dans la macération des arômes un surcroît de goût de genièvre, de romarin et de cardamome.

Avant même de décrocher l'award new-yorkais, la jeune pousse a déjà séduit les organisateurs du Pavillon belge à l'Expo de Dubaï: ils ont sélectionné son gin sans alcool comme "innovation culinaire" de sorte qu'il sera servi au bar et au restaurant du Pavillon dès le 1er octobre prochain.

Cinq nouveaux pays à conquérir

Lancée deux mois avant la pandémie, la start-up avait aussi convaincu 150 restaurants. À la réouverture, en juin 2020, ils étaient 250. Niets y a ajouté 160 épiceries, les 39 magasins de la chaîne Délitraiteur et 150 distributeurs de boissons.

30.000
bouteilles
La Niets Distillery compte produire et écouler 30.000 bouteilles cette année.

L'entreprise fait distiller son gin aux Pays-Bas et l'embouteille chez un partenaire à Gand. Elle emploie 10 personnes, en engagera cinq autres d'ici à la fin de l'année. Elle exporte déjà dans cinq pays (Pays-Bas, Finlande, Dubaï, Abu Dhabi et la Turquie).

"On veut exporter dans 10 pays d'ici à la fin de l'année, annonce Alexandre Hauben. Suite à notre médaille d'argent, on a déjà reçu plusieurs demandes sur des marchés comme la Pologne ou certains États aux USA." Elle compte produire 30.000 bouteilles cette année, puis 100.000 en 2022.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés