Publicité

Le Jack Daniel's bientôt plus cher en Europe

©Bloomberg

La guerre commerciale touche cette fois-ci les amateurs de whisky en Europe. Ceux-ci devront bientôt débourser plus pour s'offrir une bouteille de la célèbre marque américaine Jack Daniel's.

Le prix de la bouteille de Jack Daniel’s augmentera d’environ 10% en Europe suite aux taxes européennes sur certains produits américains (motos Harley-Davidson, jeans Levi’s, bourbon) en riposte aux taxes américaines sur l’acier et l’aluminium.

Un porte-parole de Brown-Forman (le groupe qui détient le célèbre whisky) a indiqué que cette hausse de prix interviendra assez rapidement.

Pour rappel, les taxes européennes à l’importation sur certains produits américains seront d’application dès vendredi.

Le cas Harley irrite Trump

Lundi, le fabricant de motos Harley-Davidson a annoncé qu'il délocaliserait une partie de sa production à destination du marché européen afin d'éviter ces nouvelles taxes. Une décision critiquée par le président américain Donald Trump sur Twitter: "Surpris que de toutes les entreprises, Harley-Davidson soit la première à hisser le drapeau blanc. Je me suis battu dur pour eux et finalement ils ne vont pas payer les droits de douane dans l'UE."

©EPA

Ce mardi, le Président reprenait ses critiques dans ses célèbres tweets matinaux: "Harley utilise les taxes douanières comme excuse!", "Harley doit savoir qu'ils ne pourront pas vendre aux États-Unis sans payer de grosses taxes!"

 

 

Pour la  commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström, la délocalisation d'Harley-Davidson est une des "conséquences" de la politique commerciale américaine. 

"Il était clair pour l'administration américaine que s'ils imposaient (à l'UE) des droits de douane sur l'aluminium et l'acier, nous les considérerions comme illégaux et non conformes aux règles de l'OMC, et qu'il y aurait des conséquences", à commencer par des mesures de rétorsion sur certains produits américains. "Et, oui, bien sûr que les conséquences sont que les entreprises et les consommateurs américains - que nous ne voulons pas punir, mais c'est une conséquence malheureuse - vont réagir et mettre la pression sur l'administration américaine pour dire: 'hey, attendez une minute, ce n'est pas bon pour l'économie américaine'. Et c'est ce qui se passe."

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés