Publicité

Le sommelier Antoine Petrus pose ses valises au cœur du Sablon

"Meilleur Ouvrier de France" par deux fois, l'homme compte notamment pour faits d’armes d’être passé à Paris par le gastronomique Taillevent et le restaurant de l’hôtel de Crillon. ©Doc

DG du groupe derrière l'institution culinaire de Châteauneuf-du-Pape la Mère Germaine, le "nez" français Antoine Petrus va ouvrir une cave à vins de 800 références à Bruxelles.

Un certain Antoine Petrus, domicilié à Châteauneuf-du-Pape, forcément, ça attise déjà la curiosité. Mais quand l’intéressé pose ses valises sur la place du Grand Sablon, à Bruxelles, pour y ouvrir une cave à vins, celle-ci monte encore d'un cran.

D'autant qu'il en va là d'un nom outre-Quiévrain. "Meilleur Ouvrier de France" par deux fois, ce sommelier compte notamment pour faits d’armes d’être passé à Paris par le gastronomique Taillevent et le restaurant de l’hôtel de Crillon, du nom de ce palace récemment rénové. Une carrière bien remplie au sein de la capitale hexagonale qu’il décidait de réorienter l'an dernier en prenant la route des terres viticoles du Vaucluse, dont les cépages du grenache et le syrah sont l’emblème.

Sur demande de la nouvelle propriétaire des Maisons et Terroirs de Provence, Isabelle Strasser, l'homme a repris la direction générale du groupe que l'on retrouve derrière l’institution culinaire "la Mère Germaine". Peu connue chez nous, l'enseigne a pourtant accueilli début du siècle dernier de Mistinguett à Jean Gabin, en passant par Fernandel et une kyrielle d’autres hôtes prestigieux.

La mission d’Antoine Petrus y est simple: déployer le plein potentiel de ce qui se résumait jusqu'il y a peu encore à une seule adresse au centre de Châteauneuf-du-Pape, dotée de quelques chambres et d'une cuisine confiée au chef étoilé Julien Richard, de même que de deux domaines viticoles.

Le patron a ainsi supervisé au début de l'été l'acquisition d'un domaine à Beaumes-de-Venise, lancé une cuisine ouverte avec rôtissoire à quelques pas du vaisseau amiral, mais aussi et surtout lancé le concept "La Cave de la Mère Germaine". Premier arrêt, Lourmarin, au cœur du Luberon, suivi de Paris… et de Bruxelles, apprend-on. L'ouverture belge est prévue pour fin novembre-début décembre dans un espace situé à proximité du flagship store d'un des amis d'Antoine Petrus, en la personne du célèbre chocolatier Pierre Marcolini.

"Avec près d'un millier de références sur notre carte de vins, l'idée nous est venue pendant la crise de les proposer dans des boutiques."
Antoine Petrus
Directeur général des Maisons et Terroirs de Provence

Le projet est né assez simplement, explique le Français joint par téléphone. "Avec près d'un millier de références sur notre carte de vins – en ce compris issues de notre propre production – l'idée nous est venue pendant la crise de les proposer dans des boutiques, comme nous le demandaient d'ailleurs parfois des clients."

800
références
Une sélection inclusive de 800 références sera à découvrir, allant des vins de la vallée du Rhône aux vins et bières belges, en passant par des spiritueux et des vins du monde.

Deux collaborateurs – "Belges, j'y tiens" – sont donc actuellement recherchés au sein du plat pays pour mettre en avant la sélection de quelque 800 références du futur caviste à la sélection voulue inclusive, allant des vins de la vallée du Rhône (nord et sud) aux vins et bières belges, en passant par des spiritueux et des vins du monde.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés