Publicité
Publicité

Le trader devenu alchimiste brasseur

Après avoir bossé durant 25 ans dans le trading sur devises pour le compte d’une banque à Luxembourg, Daniel Lessire s’est fait "restructurer". Il a saisi l’occasion pour changer de vie, a investi le montant de son indemnité dans des cuves et a commencé à brasser dans son garage. Aujourd’hui, sa passion pèse entre 2.000 et 3.000 hectolitres par an.