Les brasseurs belges ravissent la 1ère place des Allemands à l'exportation

Brussels Beer Project, la jeune entreprise bruxelloise qui propose des bières atypiques et artisanales, annonce la commercialisation de sa première bière. ©RV DOC

La Belgique est devenue l’an dernier le premier pays exportateur de bière d’Europe. Cela représente un fameux bond en avant, car un an plus tôt, l’écart avec l’Allemagne s’élevait encore à 2,4 millions d’hectolitres.

Cocorico! La Belgique a dérobé l’an dernier à l’Allemagne la première place des pays d’Europe exportateurs de bière. C’est la première fois que cela arrive depuis que The Brewers of Europe, la fédération des brasseurs du Vieux continent, tient cette statistique. Cela signifie que les brasseries établies en Belgique ont fourni un gros effort en 2017, puisqu’un an plus tôt, elles traînaient encore loin derrière leurs rivales allemandes et néerlandaises.

Hausse considérable

L’an dernier, les Belges ont exporté 15,8 millions d’hectolitres de jus de houblon, devançant de peu les Allemands (15,75 millions d’hl) et de nettement plus les Néerlandais (14,14 millions d’hl). Un an plus tôt, la Belgique s’était classée, comme en 2015, à la troisième place, à 2,4 millions d’hectolitres sous l’Allemagne et à 0,39 million d’hl des Pays-Bas. L’augmentation de la part à l’export des brasseries belges a donc été considérable en 2017, puisqu’elle a représenté 1,8 million d’hl.

Le pays du siège d’AB InBev, premier brasseur mondial, détrône donc le premier pays producteur d’Europe, l’Allemagne, et celui du siège de son principal rival, Heineken.

L’occasion de rappeler qu’AB InBev a accru ses exportations au départ de la Belgique, mais aussi que les brasseries artisanales du cru se sont également décarcassées pour augmenter leurs parts de gâteau sur les marchés extérieurs.

La famille Lindemans brasse du lambic depuis 1822. Lindemans est une brasserie familiale belge établie à Vlezenbeek, une commune du Brabant flamand. ©Frédéric Pauwels / HUMA

L’Allemagne plus gros producteur

La performance des Belges est d’autant plus remarquable qu’en termes de production, ils restent beaucoup plus petits que les meilleurs d’Europe. L’Allemagne mène ce classement avec 93 millions d’hectolitres, loin devant le Royaume-Uni et la Pologne (40 millions chacun). L’Espagne, les Pays-Bas et la France précèdent encore la Belgique au bilan de la production: notre pays n’occupe ici que la septième place.

Les États membres de l’UE ont produit ensemble 397 millions d’hectolitres de bière, ce qui constitue leur plus haut niveau depuis huit ans.

La Belgique devance désormais l’Allemagne et les Pays-Bas sur les marchés extérieurs.

En nombre de brasseries sur son territoire, la Belgique paie fort logiquement son étroitesse géographique et démographique: avec un peu plus de 260 brasseries, elle se classe dans le milieu du peloton. Les Britanniques sont les champions du nombre avec 2.430 brasseries, devant les Allemands (1.492) et les Français (1.100). Le phénomène des microbrasseries a rencontré une grande popularité dans ces différents États. Du coup, le nombre de brasseries actives en Europe a lui aussi progressé: il s’est accru de près de mille unités l’an dernier pour en totaliser 9.500. Sur dix ans, leur nombre a triplé…

Record européen aussi

Les bonnes nouvelles ne sont pas réservées à la Belgique et à l’Allemagne, mais concernent également l’ensemble des brasseurs du continent. The Brewers of Europe a en effet calculé que ses membres ont battu leur record d’exportations combinées pour atteindre 87 millions d’hectolitres.

Une bière sur cinq produites en Europe a été exportée l’an dernier, et un tiers des exportations a eu pour destination un pays non membre de l’Union européenne. Les exportations hors d’Europe ont totalisé 3,4 milliards d’euros en 2017, selon la fédération.

Les principaux marchés à la grande exportation ont été les Etats-Unis (11 millions d’hl), la Chine (5,2 millions) et le Canada (2,1 millions). La Corée du Sud, la Suisse, l’Australie et Taiwan ont également apprécié les bières européennes, dans cet ordre.

Les brasseurs belges ont exporté un peu plus que la moyenne européenne au-delà de l’UE: ils y ont écoulé 5,55 millions d’hectolitres, soit 35% de leurs bières vendues à l’étranger.

À noter enfin que le secteur génère quelque 2,3 millions d’emplois à travers le continent et qu’il verse annuellement 42 milliards d’euros d’impôts et taxes aux États, dont 10,9 milliards sous forme d’accises.

©Mediafin

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content