Les moines trappistes dépassés par leur succès

Depuis juin 2019, l'abbaye de Westvleteren (ici, frère Godfried) n'accepte plus que les commandes en ligne. ©REUTERS

Lancée il y a un an, la boutique en ligne de Westvleteren a attiré près de 80.000 amateurs de bière qui ont ouvert un compte. Mais seuls 19.000 d'entre eux ont pu être servis. Pour les autres, patience...

Acheter ses trappistes en trois clics est plus simple que de devoir prendre sa voiture jusqu'au fin fond de la Flandre occidentale sans être sûr de recevoir le nectar tant désiré. Les moines de l'abbaye Saint-Sixte, à Westvleteren, l'ont appris à leurs dépens.

En juin 2019, la petit communauté monastique, excédée par les ventes parallèles au prix fort de sa célèbre trappiste, avait décidé de ne plus accepter que les commandes en ligne, réservées aux clients dûment enregistrés. Visiblement, les moines n'avaient pas anticipé l'essor de l'e-commerce, qui s'est d'ailleurs renforcé durant le confinement.

80.000
clients
En un an, près de 80.000 personnes ont créé un compte client sur le site westvleteren.be.

En un an, près de 80.000 personnes – essentiellement des Belges et des Néerlandais – ont créé un compte client. Les moines l'avouent eux-mêmes, c'est bien plus que ce qu'ils attendaient. À ce jour, seul le quart des clients enregistrés ont pu être servis. Les autres sont toujours dans la salle d'attente virtuelle. Rien d'anormal, disent les moines.

40.000 caisses par an

"Chaque année, nous proposons à la vente environ 40.000 caisses de bière. Tenant compte du fait qu'un client achète en moyenne deux caisses (le maximum autorisé, NDLR), cela signifie que près de 19.000 clients, soit un quart de tous les clients enregistrés, ont pu passer une commande", explique frère Godfried.

Le confinement n'a rien arrangé, puisque les retraits ont été interrompus durant deux mois. Lors de la reprise des ventes, le 14 mai dernier, une plus grande quantité de caisses (6.000) a bien été proposée à la vente. Mais ce jour-là, plus de... 52.000 personnes ont surfé sur le site. Le serveur a fini par tomber en rade. Depuis lors, l'infrastructure informatique été adaptée et renforcée.

"La proportion de clients qui n'ont passé qu'une seule commande est de près de 94%. Cela prouve que la salle d'attente fonctionne bien."
Frère Godfried
Moine trappiste à Westvleteren

Frère Godfried assure que la "salle d'attente intelligente", qui permet à un plus grand nombre de personnes d'acheter au moins une caisse fonctionne. "L'analyse des chiffres de vente montre que la proportion de clients qui n'ont passé qu'une seule commande l'année dernière est de près de 94%. Six pour cent ont pu commander deux fois. Seuls 73 clients – soit moins de 1% – ont pu passer trois commandes. Cela prouve que la salle d'attente fonctionne bien et contribue à une diffusion plus large qu'à l'époque du téléphone à bière", souligne-t-il.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés