Les produits Coca-Cola désertent les rayons de Colruyt

Les négociations tarifaires entre Coca-Cola et Colruyt sont bloquées. Résultat: les produits Coca-Cola vont se faire rare dans les rayons de l'enseigne de distribution belge. ©Bloomberg

En pleines négociations des tarifs pour 2020, Coca-Cola et Colruyt ne sont pas encore parvenus à un accord. Comme pour Douwe Egberts, les produits commencent à manquer dans les rayons.

Après les produits Douwe Egberts, c'est au tour de certains produits de Coca-Cola de disparaître des rayons des magasins Colruyt. "Il y a toujours des produits Coca-Cola dans nos rayons, mais en nombre limité"explique la porte-parole du groupe de distribution.

Le nœud du problème réside dans les tarifs imposés par le géant des boissons au groupe de Hal. "Chaque année, Colruyt Group mène des négociations avec ses différents fournisseurs. Dans la majorité des cas, un accord est rapidement trouvé, mais il arrive parfois que les deux parties mettent un peu plus de temps pour arriver à un consensus, comme dans le cas qui nous occupe aujourd’hui."

Le groupe n'en dira pas plus. Il entend rester discret sur les négociations afin de ne pas compliquer le dossier.

Dans le chef de Coca-Cola, on évoque la volonté de Colruyt de ne plus vendre certaines références telles que Minute Maid, Fuze Tea, Appletiser, Nalu, Monster ou Finley.

Bientôt à nouveau du café?

Quoi qu'il en soit, la guerre des prix fait de plus en plus rage entre distributeurs et fournisseurs.

Nous sommes donc convaincus que nos clients retrouveront bientôt leurs produits de confiance.
Colruyt

Colruyt est également en discussions avec Douwe Egberts. "Nous évoluons de manière constructive vers une solution", se félicite-t-on chez Colruyt. "Nous sommes donc convaincus que nos clients retrouveront bientôt leurs produits de confiance." 

Alors que les deux acteurs négocient l'ensemble des prix, le torréfacteur voulait revoir les montants à la hausse. Colruyt souhaite faire l'inverse. Certains produits Douwe Egberts, Jacqmotte et Senseo manquent donc à l'appel.

La guerre de la concurrence

Même si Colruyt reste le distributeur le moins cher du Royaume, il fait face à une concurrence de plus en plus forte. Outre les hard discounters, la Belgique accueille aussi désormais Albert Hein (groupe Ahold Delhaize). 

©BELGA

Rien de surprenant à voir le groupe Colruyt se montrer un âpre négociateur en matière tarifaire avec ses fournisseurs. Le groupe Pepsico ou Nestlé en ont déjà fait les frais il y a quelques années. Les bouteilles de Pepsi, les chips Lay's ou encore les jambons Herta et la poudre de cacao Nesquik avaient alors disparu des étalages. 

À l'époque, Colruyt avait expliqué que la disparition temporaire de certains produits était totalement exceptionnelle.

+60
%
Alors qu'Intermarché souhaitait réduire l'offre de Coca-Cola pour les remplacer par des produits plus sains, Coca-Cola avait répondu par une hausse de ses tarifs de 60%.

Intermarché se veut plus sain

Notons qu'en France, Coca-Cola a récemment été aux prises avec le réseau Intermarché. L'enseigne de la grande distribution souhaitait réduire l'offre du groupe américain dans ses rayons pour offrir des produits plus sains. Le géant des sodas avait répondu par une hausse de 60% de ses tarifs.








Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés