Les repreneurs d'Ellis Burger vont en justice

©Wouter Van Vooren

Gimv et Top Brands ont mis plusieurs millions d'euros sur la table pour soutenir la chaîne de hamburgers Ellis. Mais ils estiment avoir été induits en erreur lors du rachat de l'entreprise, il y a deux ans.

La chaîne de burgers premium Ellis Burger semblait promise à une belle croissance. Mi-2018, l’invest flamand Gimv et Top Brands (qui détient notamment la « master franchise » de Pizza Hut et Boulangerie Paul en Belgique) rachètent près de trois quarts des actions, avec pour objectif de professionnaliser davantage la chaîne et de l'aider à se développer. Thierry Canetta, fondateur et directeur général d’Ellis Burger et d’autres actionnaires historiques conservent le solde.

Mais l’histoire tourne mal. L’an dernier, Ellis Burger n’a pas respecté certains accords avec ses banques, apprend-on. Des discussions ont alors été entamées entre l’entreprise, ses actionnaires et ses banques, dont la principale est ING Belgique. Puis la crise du coronavirus a éclaté, et Ellis Burger a dû fermer ses restaurants.

"Lors de la vente, l'entreprise a été présentée sous un jour beaucoup plus rose que la réalité."

Gimv et Top Brands ont alors injecté «quelques millions» dans l’entreprise, selon plusieurs sources. De l’argent frais qui doit permettre à Ellis Burger, qui compte 23 restaurants en propre dont 15 en Belgique, de venir avec un « concept renouvelé » d’ici la fin de l'année. En parallèle, les discussions avec les banques ont été relancées.

Fin de l'an dernier, Thierry Canetta a été remercié comme CEO et remplacé par Stef Meulemans, propriétaire et CEO de Top Brands. Et les acheteurs d’Ellis Burger ont introduit une action en justice contre les vendeurs, apprend-on. « Lors de la vente, l'entreprise a été présentée sous un jour beaucoup plus rose que la réalité», déclare une source bien informée. Canetta, Gimv et Top Brands se sont refusés à tout commentaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés