Les trappistes de Westmalle lancent leur "petite bière"

La brasserie de Westmalle réservera 2% de ses capacités à la "nouvelle" bière, souligne son directeur général Philippe Van Assche. ©Thomas De Boever

L'abbaye de Westmalle commercialise désormais l'Extra à côté de ses 2 produits phares, la Double et la Triple. Un petit "plus" pour les cafés à leur réouverture.

Après les moines trappistes de Rochefort, les frères de l'abbaye Notre-Dame du Sacré-Coeur de Westmalle lancent à leur tour un nouveau produit sur le marché. "Nouveau" pour le commerce, mais pas pour l'abbaye, car il s'agit de la "petite bière" que boivent les moines dans son enceinte à l'heure du déjeuner.

Jusqu'ici, "les riverains et les amateurs éclairés avaient la possibilité d'en acquérir en petite quantité à l'entrée de l'abbaye un demi-jour par semaine".
Frère Benedikt
Membre de la communauté trappiste de l'abbaye de Westmalle

La "Westmalle Extra" est une bière blonde légère (4,8% d'alcool), de haute fermentation et fortement houblonnée, que le directeur général de la Brasserie Westmalle Philippe Van Assche recommande notamment comme apéritif. On notera le clin d'œil (involontaire?) à Rochefort, dont la nouvelle blonde lancée à l'automne dernier s'appelle la triple Extra...

Jusqu'ici, "les riverains et les amateurs éclairés avaient la possibilité d'en acquérir en petite quantité à l'entrée de l'abbaye un demi-jour par semaine - le vendredi matin", explique Frère Benedikt, un des membres de la communauté trappiste de Westmalle. Désormais, l'Extra sera distribuée via les négociants en boissons et le secteur horeca (hôtels, cafés, restaurants). "Une manière de soutenir ce secteur fort touché par la crise corona", souligne Philippe Van Assche. La bière ne sera pas réservée à certains établissements, mais disponible pour tous ceux qui voudront l'inscrire à leur carte.

2.000
hectolitres
Désormais, Westmalle produira environ 2.000 hectolitres par an de l'Extra, sur un total de 130.000 hl.

Ne pas "mordre" sur les deux autres bières

La Brasserie Westmalle qui, comme ses consœurs affichant le label trappiste, produit dans les murs de l'abbaye, brasse quelque 130.000 hectolitres (hl) par an, ce qui en fait la deuxième production trappiste derrière Chimay. Elle ne brassait que deux fois par an la petite bière des moines; l'an dernier, elle en a ainsi produit 440 hl.

Désormais, nous allons réserver quelque 2% de nos capacités au brassage de l'Extra", précise le directeur général. Cela représentera un peu plus de 2.000 hl. L'abbaye et sa brasserie ne souhaitent, a priori, pas en faire plus, pour ne pas "mordre" sur les capacités dédiées aux Westmalle Double et Triple, leurs deux produits phares.

La nouvelle bière trouvera également le chemin des exportations, en quantité limitée vu le volume de production. "On va exporter environ 10% de ce qu'on brassera, vers les marchés néerlandais et français surtout", ajoute Philippe Van Assche.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés