Les vins rosés Vranken Pommery ont la cote

Le Belge Paul-François Vranken est à la tête du groupe Vranken Pommery. ©Gerard Peron

Les ventes des vins de Provence et Camargue du vigneron Vranken Pommery ont augmenté de 17,6% en un an, alors que le champagne a connu une baisse de 4,2%.

Vranken Pommery fait dans le minimalisme pour ses résultats du troisième trimestre. Il s'est contenté de dévoilé son chiffre d'affaires, en hausse de 4% par rapport à la même période l'année passée. Il s'est élevé à 160,4 millions d'euros, contre 154,4 millions d'euros un an auparavant. 

Le champagne s'est vendu un peu moins bien que l'année passée (recul de 4,2% du chiffre d'affaires de cette division, à 46,1 millions d'euros), mais le groupe mentionne toutefois une reprise dans la restauration "qui laisse espérer une activité plus soutenue pour les fêtes de fin d'année". Les expéditions ont de leur côté augmenté de 15% dans l'UE et de 12% en dehors des frontières européennes.

Malgré les vendanges déficitaires de cet été, les vins rosés a rencontré un plus grand succès qu'au troisième trimestre 2016 (le chiffre d'affaires a augmenté de 17,6%, à 6 millions d'euros). Vranken Pommery maintient également sa position de leader sur le marché de la production de vins biologiques.

Le vigneron se refuse à toute prévision chiffrée pour le trimestre en cours, mais s'attend à des développements "significatifs" en Russie.

→ Lire également l'interview de Paul-François Vranken

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés