Lotus Bakeries conjugue croissance et rentabilité

©Photo News

Le chiffre d'affaires du groupe alimentaire a grimpé de 5% à 267,5 millions d'euros au cours du premier semestre, soutenu à la fois par la division biscuit et la division pâte à tartiner.

Même un peu en deçà des prévisions de certains analystes, Lotus Bakeries a livré des résultats de bonne facture au premier semestre. À taux de change constant, le chiffre d’affaires du groupe alimentaire a grimpé de 5% à 267,5 millions d’euros. La croissance est au rendez-vous tant dans la division biscuits que dans celle de la pâte à tartiner. La rentabilité suit également: le résultat net a augmenté de 7,5% et s’établit à 34,2 millions d’euros, soit 41,92 euros par action (résultat net part du groupe).

"Nous combinons une croissance interne rentable avec l’exécution d’acquisitions et de projets d’investissements importants sur différents continents", a commenté Jan Boone. Le CEO de Lotus Bakeries fait notamment référence à la construction de la nouvelle usine Lotus Biscoff aux Etats-Unis qui devra être opérationnelle au deuxième semestre 2009. "La forte croissance de Lotus Biscoff au premier semestre confirme que l’internationalisation de notre principal produit "héros" fonctionne", ajoute le communiqué.

Le résultat d'exploitation récurrent (Rebit) s'élève à 47,9 millions et le cash-flow d'exploitation récurrent (Rebitda) à 54,9 millions. Ils ont tous deux progressé d'1,2 million d'euros par rapport à l'an dernier. 

Les projets d’investissement en Afrique du Sud et d’agrandissement en Belgique suivent également le calendrier. Et avec la récente acquisition de Kiddylicious, le groupe confirme son leadership au Royaume-Uni et ses ambitions de croissance internationale dans le segment des en-cas naturels. Le chiffre d’affaires et les résultats de Kiddylicious seront consolidés à partir du 26 juillet 2018.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect