Publicité

Lotus Bakeries poursuit sa croissance, tirée par le Biscoff

©BELGA

Le confiseur flandrien est convaincu de pouvoir conquérir le monde avec ses Biscoff, dont la croissance des ventes atteint 20%.

Lotus Bakeries a conclu le premier semestre de l'année dans le vert. Le confiseur a réalisé un chiffre d'affaires de 365,2 millions d'euros au cours des six premiers mois de l'année, ressort-il des résultats publiés ce lundi après bourse. Il s'agit là d'une progression de 13% par rapport à la même période en 2020, qui aurait même pu atteindre 14,6% sans des taux de change désavantageux.

L'entreprise doit principalement ces bons chiffres à son produit phare et "pilier stratégique", le Biscoff, dénomination commerciale du spéculoos, qui continue de conquérir le monde. Le biscuit à la cannelle a vu ses ventes bondir de 20% au premier semestre. "L'expansion internationale du Lotus Biscoff (...) se poursuit sans relâche dans tous les pays et sur tous les continents du monde", commente Lotus Bakeries. Il devient "l'une des plus grandes marques de biscuits au monde", se réjouit-elle.

Le Biscoff représente environ la moitié du chiffre d'affaires de la société. Depuis 2010, la croissance de cette marque a toujours affiché deux chiffres. La société se félicite par ailleurs de son entrée sur le marché du chocolat en Belgique, où ses produits sont distribués en supermarché.

Potentiel énorme

"Nous sommes prêts et vraiment enthousiastes à l'idée de conquérir le monde."
Jan Boone
CEO Lotus Bakeries

La division, Lotus Natural Foods a enregistré le meilleur trimestre de son histoire, avec une croissance de 40% au deuxième trimestre de cette année.

Lotus Bakeries réalise ainsi un résultat net récurrent de 48,8 millions d'euros, soit une progression de 18% par rapport à 2020.

Le CEO Jan Boone ne cache pas son enthousiasme pour le futur de l'entreprise. "Chaque année, des millions de familles mettent nos produits dans leur caddy pour la première fois. Et pourtant, si vous regardez la trajectoire que nous pouvons suivre dans tous ces pays, le potentiel reste énorme. Donc oui, nous sommes fiers des résultats accomplis au cours des six derniers mois, mais surtout, nous sommes prêts et vraiment enthousiastes à l'idée de conquérir le monde."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés