Publicité
Publicité

Lotus Bakeries suscite la gourmandise de Berenberg

Selon Berenberg, les speculoos de Lotus offrent un attrait similaire à celui des Oreo. ©BELGA

Berenberg a entamé le suivi de Lotus Bakeries dont il compare les speculoos aux Oreo. Le broker conseille un achat de la valeur avec un objectif de cours de 5.400 euros.

C’est une valeur assez discrète de la cote bruxelloise, mais dont le parcours boursier n’a rien à envier à certaines biotechs ou à des technos du Nasdaq. Quelqu’un qui a acheté une action de ce spécialiste du speculoos (appelé désormais Biscoff chez Lotus), des pâtisseries industrielles et des snacks naturels en janvier 2012 a vu son investissement s’envoler de 1.100%! De telle sorte que Lotus pèse désormais 4 milliards d’euros en bourse, soit autant que Cofinimmo et plus que Melexis, deux sociétaires du Bel 20.

Un cours inaccessible

De quoi susciter, donc, l'appétit des analystes de Berenberg qui ont consacré une étude de 50 pages à Lotus Bakeries , la première qui ne soit pas le fait d’un broker belge. Et la seule dont la conclusion est un achat du titre avec un objectif de cours de 5.400 euros, soit un potentiel de hausse de 15% par rapport au cours du 2 juillet.

Oui, étonnant ce cours de près de 5.000 euros qui constitue une barrière pour de nombreux petits investisseurs. Mais à Lembeke, au siège de la société, on ne semble pas pressé de procéder à une division de l’action qui la rendrait enfin accessible à la majorité de ses clients.

Attrait similaire aux Oreo

Mais revenons à l’étude de Berenberg et à ses conclusions. Les analystes maison saluent l’impressionnante croissance organique moyenne des ventes qui s’élève à 8,2% depuis 2015 tirée par celle de 13% des speculoos sur la dernière décennie. Des speculoos qui, estiment-ils, offrent un attrait similaire à celui des Oreo. Rien de moins. Pour les années 2021, 2022 et 2023, le broker prévoit que cette progression des revenus s'élèvera à 8,5%.

"Lotus Bakeries présente une combinaison attrayante d’une génération robuste de cash-flow libre, d’un bilan solide et d’un rendement sur capitaux investis stable."
Berenberg

Quant à la croissance du bénéfice par action, qui a atteint une moyenne de 12,5% au cours des cinq dernières années, elle devrait se poursuivre durant la période 2021-2023, mais à un tempo plus modéré de 10%.

"Lotus Bakeries présente une combinaison attrayante d’une génération robuste de cash-flow libre, d’un bilan solide et d’un rendement sur capitaux investis stable", ajoute encore Berenberg.

Alors, oui, avec un ratio cours/bénéfice de 37 pour 2022, le titre est cher reconnaît-il. Mais la valorisation apparaît plus "raisonnable" comparée à son benchmark "forte croissance-forte valorisation" qui comprend des sociétés comme Lindt, L’Oreal ou Estée Lauder.

En bref

  • Le broker Berenberg vient d’entamer le suivi de l’action Lotus avec un objectif de cours fixé à 5.400 euros.
  • Ses analystes saluent la croissance des ventes, tirée par la marque Biscoff, qu’ils prévoient à 8,5% pour 2021, 2022 et 2023.
  • Le cours de l’action Lotus s’est envolé de plus de 1.100% à la Bourse de Bruxelles ces dix dernières années.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés