Malgré des marges sous pression, Miko est confiant

©Wim Kempenaers (WKB)

Le segment café est au beau fixe chez Miko. La division plastique bataille un peu plus notamment à cause du prix des matières premières. Mais le distributeur de café maintient son budget d'investissement.

Le distributeur de café Miko a dévoilé un chiffre d'affaires en hausse de 12,4% au cours du premier semestre de l'année. Il passe ainsi de 95 millions à 106,8 millions en l'espace d'un an. Le groupe belge précise encore que trois quarts du chiffre d'affaires ont été réalisés à l'étranger. 

• L'entreprise explique cette progression par les bons chiffres de son segment café qui a atteint 53,8 millions d'euros (+14,4% par rapport au premier semestre 2016) ainsi que par le rachat de Smiling Faces en Suède.  

• A côté du café, Miko est également actif dans l'emballage plastique. Au sein de ce segment, le chiffre d'affaires a augmenté de 10,5%, à 53 millions d'euros grâce à plusieurs clients existants en Pologne et en Allemagne qui ont augmenté leurs achats. "Ce sont surtout les segments de produits pour les emballages de crème glacée, de salades ainsi que les barquettes pour produits prêts à consommer qui ont connu une croissance", explique Miko dans un communiqué.

Si l'ebit et l'ebitda ont respectivement augmenté de 4,4% et de 8,7% pour l'ensemble des activités, les chiffres liés à la division plastique connaissent des baisses de 21,5 et 10,9%. "Non seulement les prix des matières premières mais aussi la pression générale observée sur le marché et un mix de produits modifié" ont entraîné une diminution de la marge.

Le résultat financier s’est élevé à -0,5 million d’euros, soit 0,1 million d’euros de moins qu’en 2016. Le bénéfice net s’est élevé à 4,8 millions d’euros (-3,3%). L'entreprise justifie cette baisse à la réduction de la déduction des intérêts notionnels combinée avec le coût non déductible de la réévaluation des options sur actions Miko. "Sans ces facteurs, le bénéfice net aurait augmenté", affirme l'entreprise dans un communiqué.

Confiance

"Nous pouvons être satisfaits du semestre qui précède avec notre belle croissance des résultats opérationnels, avec même une croissance à deux chiffres pour la division service café", annonce le CEO Frans Van Tillborg qui ajoute que "bien que les marges soient sous pression dans la division plastique, le chiffre d’affaires connaît, ici aussi, une croissance à deux chiffres".

Miko annonce donc qu'il conserve son budget d’investissement de 15,8 millions dans sa totalité, "un signe de confiance en nous-mêmes". L'entreprise prévoit même une embellie de la division plastique française grâce à l’augmentation de ses ventes à un groupe alimentaire français important.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés