Miko reste l'oeil rivé sur les matières premières

©RV DOC

Dividende en hausse de plus de 10% pour Miko qui clôture un exercice 2012 de bonne facture.

Miko (café, emballages en plastique) a connu en 2012 de bons résultats qui "sont la conséquence, d’une part, d’une augmentation des volumes vendus et, d’autre part, de la légère tendance à la baisse des prix des matières premières, qui ont profité aux marges", explique le groupe dans un communiqué.

  • Le chiffre d’affaires a augmenté de 6,3% par rapport à l’exercice précédent, pour passer de 130,2 millions d’euros à 138,5 millions d’euros.
  • L’EBIT (bénéfice des activités d’exploitation avant frais financiers et impôts) s’est élevé à 8,8 millions d’euros (+ 14,8%).
  • L’EBITDA (bénéfice des activités d’exploitation avant frais financiers, impôts, amortissements et moins-values) s’est élevé à 16,6 millions d’euros (+ 9,1%).
  • Le résultat financier s’est élevé à -618 000 euros, soit une diminution de 110 000 euros par rapport à 2011. Cette baisse a été provoquée par des pertes de change.
  • Le bénéfice net s’est élevé à 6,5 millions d’euros. 

Le segment café a représenté 70,5 millions d’euros (50,92%) du chiffre d’affaires, soit une augmentation de 7,39% par rapport à 2011. Cette augmentation a été principalement due aux bonnes performances des filiales: au Royaume-Uni où les clients " grands comptes " existants ont augmenté leur nombre de points de vente, en France où le partenariat avec les distributeurs a donné de bons résultats, et en Allemagne, où plusieurs nouveaux distributeurs ont été démarré. Le résultat d’exploitation (EBIT) et le cash-flow d’exploitation (EBITDA) de la division service café ont progressé respectivement de 39,0 % et 21,4 %. Après l’augmentation des prix du café brut sur le marché mondial en 2011, une tendance à la baisse a pu être observée en 2012. Ceci a profité aux marges. 

Le segment plastique a représenté 68,0 millions d’euros, soit 49,08% du chiffre d’affaires total, une augmentation de 5,27% par rapport à l’année précédente. Cette augmentation du chiffre d’affaires est attribuable dans une mesure à peu près égale à chacune des trois implantations en Belgique, Pologne et Allemagne. Le bénéfice d’exploitation (EBIT) et le cash-flow d’exploitation (EBITDA) de la division emballages plastiques ont progressé respectivement de 2,0% et de 1,9%. Cette augmentation est liée à l’augmentation du chiffre d’affaires.

En guise de perspectives, la société reste prudent. "Les prix des matières premières restent très imprévisibles et volatiles. En outre, l’amélioration du climat économique général reste très limitée. “Rester vigilant”, tel sera le mot d’ordre pour 2013. Malgré cet appel à la vigilance, nous restons prudemment optimistes. En témoigne le budget d’investissement de 13,5 millions d’euros qui a été approuvé par le conseil d’administration ", selon Frans Van Tilborg, CEO du groupe.

Le conseil d’administration propose à l’assemblée générale de verser un dividende brut de 1,06 d’euro par action, soit 0,765 net, en hausse de 10,4% sur l'exercice précédent.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect