Nestlé débourse 6 milliards d'euros pour une licence sur les produits Starbucks

©AFP

Nestlé conclut une alliance avec Starbucks: le groupe suisse obtient une licence perpétuelle globale des produits Starbucks en échange de quelque 7 milliards de dollars.

Nestlé a annoncé qu'il verserait 7,15 milliards de dollars (5,98 milliards d'euros) à Starbucks pour le droit de distribuer certains de ses produits. Avec ce deal, Nestlé indique aussi que 500 employés de Starbucks rejoindraient ses rangs.

Le groupe alimentaire suisse précise dans un communiqué que "l'accord prévoit la licence perpétuelle globale" des produits commercialisés au niveau mondial en dehors du réseau de salons de cafés du géant américain de Seattle. Sont toutefois exclus les produits prêts-à-boire. 

"Cette alliance globale dans le café apportera l'expérience Starbucks dans les foyers de millions d'autres personnes dans le monde grâce à la portée et à la réputation de Nestlé", a déclaré Kevin Johnson, PDG de Starbucks. De son côté, Nestlé espère que cette transaction permettra de séduire davantage la générations des "millenium" qui ont grandi avec la marque Starbucks et qui sont disposés à dépenser davantage pour consommer des produits plus exotiques voire plus sophistiqués et qui sont susceptibles de dégager des marges plus confortables que celles qu'il distribue traditionnellement.

Cet accord va aussi permettre au groupe suisse, propriétaire des marques Nescafé et Nespresso, de se renforcer en Amérique du Nord.  Le pan d'activité sur lequel il va obtenir les droits génère actuellement un chiffre d'affaires de 2 milliards de dollars par an. 

Pourquoi?

Le café fait clairement partie des priorités du nouveau patron de Nestlé. L'alliance avec Starbucks va permettre à la marque suisse de gagner en échelle sur le marché américain qui était jusqu'à présent son "point faible" dans le café. Nestlé a connu un immense succès en Europe avec sa marque Nespresso. Mais ses dosettes de café représentées par l'acteur américain George Clooney n'avaient pas suscité le même engouement chez les consommateurs américains, où Starbucks s'est taillé la part du lion.
Le groupe suisse, qui doit également rivaliser outre-Atlantique avec la marque Green Mountain Coffee Roasters, a cherché à combler l'écart depuis que  Schneider en a repris les commandes. Outre Blue Bottle Coffee, Nestlé a également racheté la marque haut de gamme Chameleon Cold Brew.

 

Nestlé dit espérer que l'accord avec Starbucks contribuera positivement à son bénéfice par action et à ses objectifs de croissance à partir de 2019. L'accord ne modifie en rien son programme de rachat d'actions, fait savoir Nestlé.

Starbucks annonce, lui, que son programme de redistribution auprès de ses actionnaires ( 20 milliards de dollars) serait accéléré, que ce soit sous la forme de rachats d'actions et de versement de dividendes.

L'accord reste toutefois soumis à l'aval des régulateurs. Le groupe suisse espère boucler l'opération d'ici la fin de l'année.  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés