NewTree rebondit sur la crise en se muant en holding à impact

Les quelques restaurants à l'enseigne NewTree vont poursuivre leur activité, mais ne formeront plus qu'une partie de division dans le nouvel ensemble. ©Hugo Ribes

La PME bruxelloise active dans l'alimentaire éco-responsable se reconvertit en société d'investissement à impact. Elle va soutenir des projets à portée climatique.

Il y a deux manières de réagir à la crise: en revoyant ses ambitions à la baisse, ou au contraire en s'efforçant de surfer sur la vague pour aller plus loin, plus vite. Les dirigeants de NewTree ont choisi la deuxième option. C'était pourtant rien moins qu'évident, puisqu'une partie des revenus de la PME bruxelloise spécialisée dans le chocolat et le café bio, neutres en carbone et de commerce équitable, exploitait aussi trois établissements de petits-déjeuners durables: un à Bruxelles, place du Luxembourg et deux sous franchise en France. Le confinement de l'horeca l'a directement impactée. À Bruxelles, elle a d'ailleurs joué de malchance puisqu'elle venait d'ouvrir ce restaurant-là deux mois avant le déclenchement de la pandémie.

"Je suis allé proposer au conseil d'administration de saisir l'occasion pour penser plus grand."
Benoît de Bruyn
Fondateur et CEO de NewTree Impact

D'autres se seraient pris la tête dans les mains. Pas Benoît de Bruyn et son équipe: "La crise nous a aidés à nous remettre en question", explique le fondateur et CEO qui avait créé NewTree il y a vingt ans pour avoir un impact éco-responsable via l'alimentation bio, la neutralité carbone et le commerce équitable. "Je suis allé proposer au conseil d'administration de saisir l'occasion pour penser plus grand."

Son idée? Créer au départ de l'actuelle société NewTree une société d'investissement à impact, spécialisé dans l'agri- et l'agro-food, avec pour mission de contribuer à la lutte contre le changement climatique. "On a les valeurs, l'histoire, l'expérience aux États-Unis et en Europe, et on pratique nous-même la consommation responsable: partageons tout cela! Et allons investir dans les entreprises qui révolutionnent la production et la consommation alimentaire", a proposé Benoît de Bruyn à ses administrateurs. Qui ont tout de suite approuvé le nouveau projet.

Holding cotée sur le marché Access

Concrètement, NewTree va poursuivre ses activités initiales dans le café, le chocolat et l'exploitation des restaurants, mais celles-ci ne formeront plus qu'une division du nouvel ensemble, à côté des activités d'investissement pures. Rebaptisée NewTree Impact, la société mère deviendra une holding. Le véhicule restera le même, autrement dit il s'agira toujours de la société cotée aujourd'hui sur le marché Access (PME) d'Euronext Bruxelles, mais son objet social aura changé.

"Les fonds de venture capital belges consacrent à peine 2% de leurs investissements à la food-tech."
Benoît de Bruyn
Fondateur et CEO de NewTree Impact

Après avoir obtenu le feu vert de son conseil il y a six mois, Benoît de Bruyn a analysé le marché, puis formé une équipe de spécialistes dans l'investissement. "Il y a environ 750 acteurs de l'investissement éco-responsable dans le monde, qui visent les changements dans les modes de production et de consommation alimentaire, mais quasi personne en Belgique." Sur la période 2017-2019, les fonds belges ont consacré à peine 2% de leurs investissements à la "food-tech". Il y a donc une place à prendre.

Il a aussi retenu quelques constats de base: "la production agricole mondiale est responsable de 25% des gaz à effet de serre, 33% de la nourriture produite est gaspillée, 25 à 30% des terres sont dégradées et on sait qu'avec les systèmes agricoles actuels on n'arrivera pas à nourrir la population entière du globe d'ici 2050."

Déjà deux participations

De quoi fonder la stratégie de la nouvelle holding. NewTree Impact entendra soutenir la révolution agricole et alimentaire en Europe et aux États-Unis en ciblant trois domaines d'activité: la technologie agricole, la technologie alimentaire, et la gestion des déchets alimentaires. Elle privilégiera les sociétés innovantes à potentiel de croissance. "On pourra par exemple soutenir des projets d'alternatives végétales, de nouveaux fertilisants, de nouveaux ingrédients, ou le développement d'applications améliorant les technologies agricoles", illustre le CEO.

Il ne s'agit pas d'un simple catalogue d'intentions. NewTree Impact a déjà commencé à investir: elle a injecté quelques centaines de milliers d'euros dans un projet d'alternatives végétales aux protéines animales, et dans un autre visant la transformation des écosystèmes à impact dans l'aquaculture. La holding prévoit aussi de se doter, en deux temps, des moyens de ses nouvelles ambitions.

7 à 10
Millions d'euros
NewTree Impact compte organiser une deuxième levée de fonds plus tard cette année pour récolter de 7 à 10 millions supplémentaires.

Dans l'immédiat, elle va lever entre 1,2 et 1,5 million d'euros dans le cadre du capital autorisé, auprès d'actionnaires historiques de la compagnie et d'autres petits investisseurs sensibilisés aux problématiques environnementales. Elle a déjà des engagements fermes pour un million. Puis, dans quelques mois, elle compte récolter de 7 à 10 millions d'euros, en élargissant son public aux investisseurs professionnels et institutionnels. Au passage, ils l'auront compris, les actionnaires existants seront dilués ; mais rien n'empêchera ceux-ci de souscrire aux nouvelles actions.

NewTree Impact compte investir entre 200.000 et 2,5 millions d'euros par prise de participation. De quoi constituer à moyen terme un portefeuille de dix à vingt entreprises. Quant à l'activité chocolat et café labellisée NewTree, "elle est notre premier investissement", conclut Benoît de Bruyn. "Et ce sera sans doute le seul que nous détiendrons à 100%."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés