Pinguin s'offre huit usines en Bretagne

©Lieven Van Assche

La Centrale coopérative bretonne va céder huit usines de surgélation de légumes au groupe agroalimentaire Pinguin. Montant de l'opération: 45 millions d'euros.

Pinguin va recevoir huit usines de la Cecab (Centrale coopérative bretonne), l'un des premiers groupes agroalimentaires français. La cession des usines de surgélation de légumes devrait être formalisée d'ici le 31 août prochain, a appris l'AFP de sources proches du dossier.

Quatre des sites se situent en Pologne, deux en Hongrie et deux en France. En réalité, ceux-ci sont déjà gérés par Pinguin, et "opérationnellement rien ne va changer si ce n'est l'évolution capitalistique", a indiqué l'une des sources.

A savoir

À partir du 1er septembre, Pinguin deviendra Greenyard Foods.

Le groupe est spécialisé dans la transformation et la commercialisation de fruits et de légumes en conserves, en bocaux et produits surgelés. Il possède quinze sites répartis en Belgique, France, Royaume-Uni, Pologne, Allemagne et Hongrie.

Le 21 juin dernier, le groupe avait indiqué qu'il achetait des actions à l'Union fermière morbihannaise, qui appartient à la Cecab, en vue de la reprise de ces huit usines d'une valeur estimée à 45 millions d'euros.

Il avait également affirmé, dans un communiqué, que les relations entre Greenyard Foods et l'Union fermière morbihannaise allaient "se renforcer à travers l'approvisionnement en légumes dans ces régions de production et le développement commercial de la marque d'Aucy (détenue par la Cecab, ndlr) en légumes surgelés".

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés