Saint-Feuillien innove dans les bières sans alcool

C'est l'entreprise MIS (photo) qui va désalcooliser la Grisette en sous-traitance pour le compte de la Brasserie Saint-Feuillien. ©Kristof Vadino

La brasserie artisanale, qui oppose une belle résistance à la crise, inaugure le créneau des bières fruitées bio à zéro degré d'alcool.

Alors que le secteur brassicole a fort souffert l'an dernier de l'impact de la pandémie sur l'horeca, son deuxième débouché après le retail, la Brasserie Saint-Feuillien a fait preuve d'une belle résilience. Son chiffre d'affaires n'a reculé que de 3% en 2020, à 11,09 millions d'euros, soit nettement moins que le marché belge tout entier.

"On a renforcé nos ventes dans les drinks, dans les grandes surfaces et à l'exportation, ce qui a compensé la chute dans l'horeca."
Edwin Dedoncker
CEO, Brasserie Saint-Feuillien

"Cela signifie qu'on a gagné des parts de marché", souligne son CEO Edwin Dedoncker. "Les raisons : on a renforcé nos ventes dans les drinks, dans les grandes surfaces et à l'exportation, ce qui a compensé la chute de 50% dans l'horeca. Et nos bières de marque Grisette ont fort progressé." Depuis le 1er janvier 2021, elles ont crû en volume de quelque 48%... La brasserie artisanale du Roeulx entend bien surfer sur le succès de sa marque de bières bio en ajoutant un nouveau produit à sa gamme: une Grisette fruitée, toujours bio bien sûr, mais à zéro degré d'alcool.

Le zéro degré, une tendance lourde

La nouvelle "Grisette Fruits des Bois Bio 0.0" fait l'objet d'une fabrication en deux temps. La bière est d'abord brassée de manière classique chez Saint-Feuillien, puis envoyée chez MIS à Courcelles, l'unité de désalcoolisation exploitée par Philippe Stassen et les frères Meurens. "Là, elle est traitée par distillation sous vide, à basses températures (30 à 40 degrés, contre 80° habituellement). Ce procédé permet d'en retirer tout l'alcool et d'en préserver les arômes", explique Ann Friart, qui dirige la production. La bière se voit ensuite ajouter du sucre et des arômes naturels, avant d'être pasteurisée. Le processus représente un surcoût de fabrication de 15 à 20%.

11,09
millions d'euros
La Brasserie Saint-Feuillien a réalisé 11,09 millions d'euros de revenus en 2020 contre 11,4 millions un an plus tôt (-3%).

Les bières sans alcool sont de plus en plus prisées dans le monde. En Europe, l'Espagne est en tête de ce segment en termes de consommation avec 15% de part de marché. Dans des pays musulmans comme l'Arabie Saoudite ou le Nigeria, elles font la moitié des ventes. "En Belgique aussi, elles gagnent du terrain, développe Edwin Dedoncker: 27% des Belges déclarent en boire parfois et 3% souvent, alors qu'ils n'étaient que 6,8% et 1,5% respectivement en 2017."

"C'est la première bière fruitée bio sans alcool lancée sur le marché belge."
Dominique Friart
administratrice déléguée, Brasserie Saint-Feuillien

Saint-Feuillien fait œuvre de pionnier dans ce créneau, ajoute Dominique Friart, administratrice déléguée. "C'est en effet la première bière fruitée bio sans alcool lancée sur le marché belge." Et les canaux de distribution sont demandeurs : "la chaîne Bio Planet et toutes les grandes surfaces y réservent un accueil favorable, de même qu'une série de grossistes", détaille Dedoncker. La brasserie la proposera aussi à l'export, où ses premiers marchés sont la France, les Pays-Bas et la Chine.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés