Salvatore Iannello, nouveau patron de la chocolaterie Galler

©Photo News

Salvatore Iannello, nouveau CEO, prend les commandes du groupe ce mardi. La famille qatarie du cheik Bin Jassim Al Thani, déjà dans le capital des chocolats Galler depuis plus de 10 ans, met de son côté la main sur l'ensemble des parts de la chocolaterie. Le management de la société restera bien ancré en Belgique et la montée en puissance des Qataris va gonfler les perspectives de Galler à l'international, de quoi rassurer les 170 travailleurs du groupe.

En mai dernier, Jean Galler, le fondateur des chocolats du même nom, avait annoncé dans nos colonnes son désir de quitter ses fonctions de dirigeant de la pépite wallonne. Ce départ a été officialisé ce mardi avec l'arrivée d'un nouveau patron en la personne de Salvatore Iannello. L'homme, déjà actionnaire de la chocolaterie, connaît bien la maison puisqu'il a occupé la fonction de directeur général de Galler entre 2006 et 2011, période à laquelle la famille qatarie du cheik Bin Jassim Al Thani  avait fait ses premiers pas dans le capital de la société liégeoise.

Salvatore Iannello a également piloté plusieurs rachats, restructurations et réorganisations de différentes sociétés dans l'industrie alimentaire et dans la distribution. Il consacre aussi une partie de son temps libre à accompagner de futurs entrepreneurs au sein du Venturelab, l’incubateur de l’Université de Liège.

Le Qatar prend toutes les parts 

Changement aussi, et pas des moindres, dans la composition de l'actionnariat de la petite chocolaterie artisanale née il y a plus de trente ans à Vaux-sous-Chèvremont, près de Chaudfontaine, en 1976.

Comme prévu à la fin du mois de mai dernier, l'investisseur privé lié à la famille qatarie du cheik Bin Jassim Al Thani va reprendre toutes les parts de la famille Galler. "En un peu plus de 12 ans, cet actionnaire privé a investi durablement dans le rayonnement de la marque en Belgique et à l'étranger et dans l'emploi", explique-t-on chez Galler.

"Pérenniser l'activité et investir localement"

Les chocolats Galler en chiffres 

- 30 millions € de chiffre d'affaires 

- 170 salariés en Belgique 

- Une production de 2050 tonnes de chocolat par an 

- Plus de 3.000 points de vente sur 5 continents 

L'ancrage belge de la société sera maintenu, promet-on du côté des chocolatiers. "Cette acquisition confirme sa volonté de pérenniser l'activité et d'investir localement dans le développement à long terme du groupe Galler, malgré un contexte économique peu favorable au secteur du chocolat.

La production se poursuivra à l'atelier de Vaux-sous-Chèvremont, où 170 collaborateurs sont en poste. "Le management de la chocolaterie restera donc lui aussi 100% belge, composé en grande partie d'acteurs ayant joué des rôles clés dans l'histoire de la chocolaterie", commente encore le groupe. Cerise sur le gâteau. Les responsables ont également évoqué des objectifs chiffrés: assurer une croissance de 50% en quatre ans et, à plus long terme, investir significativement dans la région liégeoise. Le rayonnement international de la marque sera en outre facilité par la prise de contrôle totale des Qataris. 

Des travailleurs rassurés 

Après plusieurs concertations avec la direction, les syndicats de la chocolaterie voient d'un bon oeil l'arrivée de Salvatore Iannello aux commandes, "une personne qui connait bien l’entreprise", selon Patrick Rehan, secrétaire régional à  la FGTB. "Les équipes savent ce qu’il a accompli par le passé et ce qu’il souhaite que nous construisions ensemble dans le futur", rajoute Dominique Deganck, délégué du même syndicat. "Qu’ajouter, si ce n’est que nous avons confiance en l’avenir?"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés