Sodastream avalé par Pepsico

©AFP

Le rachat de Sodastream a déjà été maintes fois évoqué. C'est aujourd'hui chose faite pour quelque 3,2 milliards de dollars.

Le géant américain des boissons gazeuses et des snacks, Pepsico , rachète Sodastream International  . Le deal valorise le spécialiste des machines permettant de faire à domicile des boissons gazeuses, à 3,2 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros).

Pepsico cherche en effet à se positionner face à Coca Cola sur le secteur des boissons jugées plus saines. SodaStream va compléter "notre activité eau en expansion, tout en accélérant notre capacité à offrir des boissons personnalisées à domicile à travers le monde", a affirmé dans le communiqué Ramon Laguarta, qui prendra les rênes de Pepsico début octobre, en remplacement d'Indra Nooyi.

L'opération se fait sur une base de 144 dollars par action Sodastream en numéraire, un prix qui représente une prime de 32% par rapport au cours moyen pondéré des 30 derniers jours et de 10,9% par rapport au cours de clôture de vendredi à New York.

Le titre Sodastream sera suspendu en Bourse de Tel Aviv jusqu'à son ouverture cet après-midi sur le Nasdaq.

L'opération a reçu le soutien du conseil d'administration des deux sociétés. Elle doit toutefois encore être approuvée par les actionnaires de Sodastream et les autorités de la concurrence.

Elle sera par ailleurs financée par Pepsico sur sa trésorerie. Notons enfin que Goldman Sachs a conseillé Pepsico pour cette acquisition que Pepsico espère clôturer début 2019, lit-on dans un communiqué.

  Le rachat de Sodastream par Pepsico est dans l'air depuis de nombreuses années. En 2013, certains évoquaient un rachat imminent pour quelque 2 milliards de dollars. Mais un an plus tard, les deux sociétés se contentaient d'un partenariat permettant à Sodastream de tester "dans un temps limité" les produits de Pepsico.

Les acquisitions d'Indra Nooyi

Sous la houlette de sa patronne, Indra Nooyi qui a pris les commandes du groupe en 2006, Pepsico a cherché à être moins dépendant de ses sodas (Pepsi...), de ses boissons énergisantes (Gatorade) ainsi que de ses chips Lays, en investissant à tout-va dans les produits nutritifs.

→ PepsiCo a ainsi acquis 50% du capital du fabricant d'houmous Sabra en 2008
Il a formé une coentreprise avec le géant agroalimentaire saoudien Almarai en 2009
→ 
La même année, le groupe met la main sur le fabricant de boissons brésilien à l'eau de coco Amacoco
 En 2010, la société acquiert pour 5,4 milliards de dollars le groupe laitier russe Wimm-Bill-Dann

En 2017, le bénéfice net de Pepsico a atteint 4,9 milliards de dollars pour un chiffre d'affaires de 63,5 milliards de dollars.

Indra Nooyi laissera la place début octobre à Ramon Laguarta.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés