Spadel a bien profité de l'hiver doux

©Dries Luyten

Le producteur belge d'eau minérale naturelle a dopé son chiffre d'affaires de 18 % au premier trimestre. L'hiver très clément a dopé la consommation d'eau.

Le groupe Spadel au terme a bouclé le premier trimestre 2014 sur une progression de près de 18 % de son chiffre d’affaires net consolidé. Même en excluant le chiffre d'affaires réalisé par la Société Anonyme des Eaux Minérales de Ribeauvillé acquise en juillet 2013, la progression reste nette: +11 % par rapport aux trois premiers mois de 2013.

Selon producteur belge d'eau minérale, cette croissance "reflète l'évolution positive du marché de l'eau minérale naturelle au cours du premier trimestre sur nos principaux marchés (+5,8 % en valeur au Belux et +9,2 % en valeur aux Pays-Bas), en partie soutenue par des conditions climatiques favorables".

Les parts de marché de Spadel restent globalement stables en Belgique. Aux Pays-Bas par contre, elles progressent de manière significative "suite au retour à la normale de la présence en rayon de certains produits après l'indisponibilité temporaire dans d'importants supermarchés jusque mi-avril 2013".

En France, la filiale Wattwiller a renforcé ses parts de marché en valeur dans un marché en légère croissance, et au Royaume Uni, Brecon Carreg poursuit sa croissance avec un chiffre d'affaires en progression de 19 %.

Pour l'ensemble de l'année, Spadel reste prudent. Les résultats "très positifs" du premier trimestre "ont été renforcés par des conditions climatiques plus favorables qu'en 2013 et ne permettent pas de présager une tendance similaire" sur 2014. Le groupe reste néanmoins confiant et table sur une croissance du résultat opérationnel sur l'ensemble de l'année 2014.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés