Ter Beke ferme son usine néerlandaise contaminée

Offerman, filiale du groupe Ter Beke aux Pays-Bas, ferme définitivement son usine d'Aalsmeer. ©ANP

Le groupe alimentaire Ter Beke ferme son usine néerlandaise qui avait été contaminée par la listeria, provoquant probablement la mort de trois personnes.

L'usine néerlandaise du fabricant de charcuteries et de plats cuisinés Ter Beke  à Aalsmeer va rester définitivement fermée. Le site avait été fermé en octobre sur ordre de l'inspection alimentaire néerlandaise après que l'usine ait été jugée probablement responsable de la mort de trois personnes et d'une fausse couche.

Une rénovation était trop chère. La bactérie était dans les murs.
Soraya Faez
syndicat CNV

Vingt autres personnes ont été malades après avoir mangé de la viande produite à Aalsmeer. Des analyses avaient mis en avant la présence de la bactérie listeria sur le site de production, la même qui avait été révélée par des tests ADN sur les victimes.

Au moins 50 licenciements

Dans un premier temps, la direction avait envisagé une rénovation du site. Finalement l'entreprise familiale belge cotée a décidé de le fermer purement et simplement. "Le plus grand site ferme. Le plus petit restera ouvert", indique Soraya Faez du syndicat CNV. "Une rénovation était trop chère. La bactérie était dans les murs."

La décision aurait été prise il y a un mois, mais la nouvelle n'est révélée par la presse locale que maintenant.

Selon le syndicat, une cinquantaine de personnes vont être licenciées. "La semaine dernière, les employés concernés ont été informés qu'ils pouvaient quitter l'entreprise", explique Karel de Buyse, du syndicat FNV. Davantage d'emplois sont menacés par cette fermeture: 50 salariés pourraient être transférés à 45 km de là, à Ridderkerk, où Ter Beke possède également une usine. "S'ils n'acceptent pas l'offre, ils peuvent quitter l'entreprise selon les modalités de départ que nous avons établies avec la direction", explique Faez.

La chaîne de supermarchés Jumbo est le plus gros client et la collaboration se poursuit.
Karel de Buyse
syndicat FNV

Clients fidèles

En octobre dernier, Ter Beke avait dû rappeler des dizaines de milliers de kilos de viande aux Pays-Bas. Néanmoins, le groupe n'aurait perdu aucun client. "La chaîne de supermarchés Jumbo est le plus gros client et la collaboration se poursuit", explique Karel de Buyse du syndicat FNV. La chaîne de supermarchés Aldi et le traiteur Sligro étaient d'autres clients importants.

D'autres usines néerlandaises de Ter Beke reprendront l'activité de l'usine d'Aalsmeer. "Il faudra du personnel et un travail d'équipes supplémentaires", explique Soraya Faez. "Les autres usines néerlandaises n'ont pas besoin d'être agrandies en raison de la fermeture d'Aalsmeer."

Impact sur les comptes

10%
de moins que prévu
Ter Beke prévoit pour 2019, un résultat brut d'exploitation (Ebitda) inférieur de 10% aux prévisions.

Ter Beke avait déjà indiqué que la contamination aux Pays-Bas influencerait négativement son résultat brut d'exploitation (EBITDA) 2019. Il devrait être inférieur de 10% aux prévisions. Les analystes tablaient sur un Ebitda de 50 millions d'euros. Il devrait s'établir aux alentours de 45 millions d'euros. Auparavant, Ter Beke s'attendait à réaliser un bénéfice conforme à celui de l'exercice 2018.

Ter Beke est également sous pression en raison des prix élevés du porc. En six ans, les prix n'ont jamais été aussi élevés qu'aujourd'hui. Ils ont atteint des niveaux record dans le monde à cause des importations massives de la Chine. La production locale de viande y est précaire, le pays étant touché par la peste porcine.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect