Publicité
Publicité
Publicité

Ter Beke veut rassurer sur ses plats cuisinés

L'impact de la crise de la viande chevaline est encore dure à évaluer selon Ter Beke. La société reste néanmoins confiante pour l'année 2013 et élabore un plan de communication pour rassurer.