The Foodmaker en réorganisation judiciaire

La chaîne de fast foods a mal digéré ses dernières acquisitions et a déjà fermé deux enseignes.

La chaîne de restaurants rapides The Foodmaker a obtenu du tribunal de commerce de Malines la protection de la réorganisation judiciaire, selon une information du journal Het laatste nieuws, confirmée par un communiqué de presse de la société.

Les difficultés ont commencé pour la chaîne l'année dernière, après l'acquisition des installations belges du Britannique Gregg's. "L'intégration du personnel et du management belges de Gregg's ont entraîné une forte hausse des coûts de personnel" indique la firme dans son communiqué. À quoi s'est ajoutée la "forte baisse de recette de deux snacks du groupe, impactée par de longs travaux devant leur entrée."

Foodmakers a par contre insisté sur le fait que le premier semestre avait signé une croissance de 5% sur base comparable et que deux installations fortement déficitaires ont déjà été fermées. Le groupe prévoit par ailleurs d'ouvrir deux nouveaux snacks à Bruxelles.

Selon Het Laatste Nieuws, The Foodmaker sera à l'abri de ses créanciers jusqu'au 28 novembre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés