Un nouveau directeur pour Leonidas

La célèbre marque de chocolat a annoncé l'arrivée d'un nouveau directeur général: Robert Torck. Le Belge est diplômé de Solvay et a exercé plusieurs postes à responsabilité dans le secteur de l'alimentation en Belgique, mais aussi en France, en Espagne ou encore, au Portugal.

A l'approche de son centenaire, le chocolatier belge Leonidas vient d'annoncer l'arrivé d'un nouveau directeur général, en la personne de Robert Torck. Le Belge est ingénieur commercial diplômé de la Solvay Business School.

L'homme a débuté sa carrière auprès d'Unilever, en travaillant sur les stratégies marketing de différentes marques alimentaires du groupe telles que Lipton, Unox ou encore, Royco. Il a également été Directeur général en Belgique et à l'étranger de Beiersdorf/Nivea, SCA, Rothmans, Campina et La Poste belge.

Ces neuf dernières années, il a travaillé en France en tant que Président d'Intersnack, l'un des principaux acteurs sur le marché des produits d'apéritifs salés (Vico, Curly, Monster Munch, Apérifruits et Baff). Il a également travaillé en Espagne et au Portugal, a précisé Léonidas.

En Belgique, Robert Torck est très actif dans les milieux marketing et médias. Il a d'ailleurs été président de l'UBA (l'Union Belge des Annonceurs), entre 1999 et 2002. Et en 2000, il a même été nommé Master Marketeer.

Leonidas, bientôt 100 ans

" Je suis très heureux de la tâche qui m’est confiée. Je mettrai tout en oeuvre pour être le garant de la tradition Leonidas et, en collaboration avec l’équipe de direction, faire évoluer la société dans le respect de sa mission et de ses valeurs afin de rester le leader incontestable de notre secteur, " a déclaré Robert Torck avec enthousiasme.

Leonidas était à la recherche d'un nouveau directeur général depuis plusieurs mois, suite à la mise à l'écart de Philippe Gruwez actée par le conseil d'administration en octobre 2011. D'ailleurs, Olivier Ghenne, qui assurait d'ailleurs partiellement l'intérim du précédent directeur, n'a pas hésité à faire part de son "soulagement et de sa réjouissance". Désormais, Leonidas peut repartir sur de bonnes bases "pour accroître son volume de ventes et préparer le centenaire", a ajouté le membre du comité de direction.

En effet, l'an prochain, le chocolatier belge fêtera ses 100 ans. Et en un siècle, la petite entreprise familiale fondée par Leonidas Kestekides a fait du chemin. Elle s’est, en effet, développée non seulement en Belgique mais également aux quatre coins de l’Europe, en Asie et aux Etats-Unis pour compter aujourd’hui pas moins de 1.400 points de vente dans le monde entier.

" Tout au long de son parcours, Leonidas a su rester fidèle à son ambition de départ, à savoir offrir des produits artisanaux de qualité au plus grand nombre et ce, à un prix raisonnable. Les mots d’ordre de Leonidas sont, et ont toujours été, fraîcheur, qualité et générosité ", a déclaré Olivier Ghenne. "Nous faisons entièrement confiance à Robert Torck pour continuer à faire grandir notre entreprise dans ce sens, et nous lui souhaitons la bienvenue dans notre entreprise bientôt centenaire ", a-t-il conclu.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés