Une femme pour diriger Alken-Maes

Annick Vincenty ©Doc

La filiale belge d'Heineken sera dorénavant dirigée par Annick Vincenty. Elle succède à Edwin Botterman qui retourne aux Brasseries de Bourbon à La Réunion.

Pour la première fois dans son histoire, Alken-Maes a confié les rênes de son avenir et de sa future croissance à une femme. Annick Vincenty connaît bien la maison puis qu'elle a rejoint Heineken en 1998 et y a occupé diverses fonctions marketing et commerciales, principalement axées sur l’innovation, le brand management et la transformation digitale.

Grâce, entre autres, à la récente fusion le 1er juillet dernier d’Alken-Maes avec la Cidrerie Stassen et la Malterie Albert, Alken-Maes repose à présent sur trois piliers très robustes. Nous sommes prêts à affronter l’avenir.
Annick Vincenty
Nouveau CEO d'Alken-Maes

Depuis 2013, elle était directeur marketing dans son pays d’origine, la France, où elle a développé un large portefeuille de marques locales et internationales. On lui doit notamment le succès des marques Affligem et Mort Subite sur le marché français.

Continuer à croître

Grâce à son expérience sur le marché de la bière, Annick Vincenty continuera à développer la croissance d’Alken-Maes. "Malgré le déclin et les difficultés rencontrées sur le marché belge de la bière, Alken-Maes a réussi à croître au cours de ces dernières années. Nos investissements se sont portés sur nos collaborateurs ainsi que sur nos capacités de production. Nos marques ont également pris de l’ampleur, comme par exemple Cristal au niveau national ainsi que Maes 0.0%. Grâce à Hapkin, nous avons pu imposer notre présence dans le segment des bières spéciales. Strongbowest à la conquête du 'moment de l’apéro', tandis que Desperados s’est imposée comme la marque par excellence pour les soirées festives. Mort Subite ainsi qu’Affligem représentent plus que jamais les fondements de nos exportations", juge-t-elle. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect