Une start-up chinoise valorisée 7,7 milliards par Alibaba

©AFP

La start-up Ele.me livre des plats à domicile en Chine. Alibaba, qui en possédait déjà plus de 40%, reprend l'entièreté de la société, qui se voit valorisée 7,7 milliards d'euros.

Ele.me ("T'as faim?", en chinois, à prononcer "heu-le-ma") est le leader de la livraison de plats à domicile en Chine, avec 260 millions d'usagers revendiqués à travers 2.000 villes. La start-up contrôle 42% du marché et emploie une armée de 3 millions de livreurs omniprésents dans les rues des métropoles chinoises.

Ele.me permet de commander, depuis son smartphone, des plats dans les restaurants et cafés partenaires alentour. Un employé de la société se charge ensuite de livrer à l'usager, à son domicile ou sur son lieu de travail.

Alibaba et sa filiale financière Ant possèdent déjà 43% d'Ele.me. Le géant chinois du commerce en ligne va d'acquérir la totalité du capital de sa filiale, qui se retrouve ainsi valorisée 7,7 milliards d'euros, a annoncé le groupe lundi.

L'opération constitue la dernière salve en date dans la bataille que se livrent Alibaba et l'autre géant du commerce en ligne, Tencent, à travers leur services de paiements électroniques, respectivement Alipay et WeChat Pay.

Le secteur de la livraison de plats cuisinés à domicile et au bureau, est au coeur de l'affrontement. La croissance est phénoménale: le nombre d'utilisateurs de services de livraison de repas à domicile a triplé en deux ans pour atteindre 343 millions en 2017, selon China Internet Network.

Ele.me est en concurrence directe avec Meituan, soutenu par Tencent. Meituan détient 41% du marché. Ele.me a avalé l'an dernier le numéro trois du secteur, Baidu Waimai, filiale du géant de l'internet Baidu, qui détenait 13% de parts de marché, selon le cabinet Analysys International.

©AFP

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés