Une usine de chocolat à l'automne en Côte d'Ivoire

©EPA

La chocolaterie équitable Belvas a levé 250.000 euros, bouclant ainsi le financement d’une usine de chocolat en Côte d’Ivoire.

D’ici la fin de l’année, et peut-être dès septembre, la Côte d’Ivoire disposera d’une usine de transformation de cacao qui permettra de réduire les volumes transportés, la fève de cacao prenant deux fois plus de place en conteneur. La chocolaterie équitable belge Belvas a en effet levé, via la plateforme d’investissement responsable Lita.co, la somme de 250.000 euros qui lui permet de boucler le financement de l’installation d’une telle usine.

1,05
million €
Le budget global pour la construction d’une usine de chocolat en Côte d’Ivoire est de 1,05 million d’euros.

Le budget de la construction de cette usine, qui permettra à près de 200 familles de vendre leur cacao au prix juste tout en créant des emplois locaux, est de 1,05 million d’euros. Le reste est apporté par la coopérative locale EcooKim, la Fondation Roi Baudouin, la Coopération belge, le fonds social Kampani et Alterfin — qui apportera les fonds de roulement permettant de préfinancer les récoltes et rétribuer ainsi correctement les producteurs locaux. "Le but de l’opération n’est pas économique. L’argent reste là-bas, les emplois aussi. L’usine sera gérée par Kimvas, une joint-venture liant EcooKim et Belvas, dans laquelle EcooKim aura la majorité", précise Thierry Noesen, fondateur et CEO de Belvas.

Les choses devraient aller assez vite. Belvas a pris une option sur une usine à vendre en Allemagne, qui sera démontée et reconstruite en Côte d’Ivoire. "Une opportunité unique", souligne Thierry Noesen.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés