D'Ieteren se lance aussi dans la mobilité intégrée

©Lab Box

Après Joyn Joyn jeudi, D’Ieteren a lancé son application de mobilité multimodale à Anvers ce vendredi. L'application Pikaway inclut déjà des moyens de paiement. 

Semaine chargée dans l’offre de services de mobilité en Belgique. Lab Box, la filiale spécialisée dans les solutions de mobilité de D’Ieteren, a lancé vendredi une offre de mobilité "complète" à Anvers. Similaire à une application comme Citymapper, Pikaway propose le meilleur moyen pour se rendre à sa destination en temps réel.

©Joyn Joyn

À Bruxelles, la startup Joyn Joyn a lancé jeudi une application similaire qui intègre "les solutions les plus pertinentes sur Bruxelles: voitures (partagées), vélos (partagés), trottinettes partagées, tram, bus, métro ou toute combinaison de ceux-ci", revendique la société. "En un jour, l’application a été téléchargée 2000 fois", indique son fondateur Sébastien Curnel.

Par rapport à Citymapper, Joyn Joyn a donc l’avantage d’intégrer les solutions de mobilité locales propres à Bruxelles. "Citymapper n’intègre que les transports en commun, le vélo et la voiture. On peut faire la différence en se spécialisant sur la ville. Les gens veulent de la proximité, c’est la clé", dit encore Curnel. Il travaille avec l’ULB pour améliorer son application qui inclut également le temps nécessaire pour se garer dans les temps de trajets.

Inclure le paiement

Là où Pikaway va plus loin, c’est qu’elle intègre également les paiements, réservations et tickets de différents types de transports à Anvers. Dans la ville portuaire, D’Ieteren propose déjà des voitures et des scooters partagés Poppy. En plus de ses services propres, Pikaway a obtenu l’accord de la SNCB, de De Lijn et des taxis.

©Lab Box

Lab Box est en discussions avec les services de vélos partagés de Velo Antwerpen, Mobit et Cloudbike.

Une fois que la société aura un accord avec Mobit, son service sera encore plus pertinent dans les autres villes d’activité de Mobit comme Courtrai, Genk ou Malines, nous explique Dirk Joos, Managing Director de Lab Box.

À Bruxelles, Lab Box négocie aussi avec la STIB, Zipcar, Villo et Billy Bike et pense se lancer sur le marché bruxellois d’ici la fin de l’année. "Notre objectif est de venir avec un produit national B2C et B2B produit pour le Salon de l’auto en janvier", détaille Joos.

Notre objectif est de venir avec un produit national B2C et B2B produit pour le Salon de l’auto en janvier.
Dirk Joos
Managing Director de Lab Box

En faisant un package unique via un seul service, Pikaway entend faciliter la vie des utilisateurs et surtout créer une offre attractive pour les entreprises. Ces dernières pourraient intégrer leurs services dans les packages de mobilité avec une facturation unique. "Grâce à l’insertion de l’application dans le budget mobilité, les employeurs auront la possibilité d’accompagner leurs travailleurs dans leur choix de moyens de transport alternatifs et multimodaux", indique Dirk Joos.

 Face à Pikaway de D’Ieteren, Joyn Joyn est un acteur bien plus modeste qui s’est financé sur fonds propres. "On a dû convaincre les acteurs privés de notre neutralité" pointe Curnel. Joyn Joyn travaille ainsi également à intégrer des estimations de prix et des solutions de paiements au sein de l’application.

→ La bataille pour la multimodalité est bel et bien lancée en Belgique avec in fine, la promesse de fluidifier nos villes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content