Des milliers d'emplois menacés chez Ford Europe

©AFP

Après Jaguar, c'est au tour de Ford d'annoncer des pertes d'emplois en Europe. Des fermetures d'usines ne sont pas exclues.

Sale journée pour l'emploi dans le secteur automobile... et dans les télécoms chez nous. Alors que Jaguar Land Rover annonce se séparer de 4.500 emplois au Royaume-Uni, Ford renchérit en parlant de milliers de suppressions d'emplois en Europe, sans autres détails. Des fermetures d'usines ne sont pas exclues, ajoute le constructeur américain.

Enfin, une sortie du segment multivans est avancée au grand dam du gouvernement français. Les boîtes de vitesse de ces modèles sont produites dans l'usine de Blanquefort (Gironde). Ford avait toutefois déjà indiqué en août qu'il allait arrêter la production française.

Ford affirme souffrir en Europe d'une gamme vieillissante et au Royaume-Uni, d'un marché en contraction. À cela s'ajoute le Brexit.

Il insiste aussi sur sa volonté de redresser ses activités déficitaires dans la région avec l'intention d'atteindre une marge opérationnelle de 6%.

Ford emploie quelque 54.000 personnes en Europe, principalement en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne. Le constructeur a aussi été présent des années durant à Genk avant de fermer l'usine en 2014. En Belgique, la marque compte encore un circuit de test pour l'Europe à Lommel.

Sur le troisième trimestre 2018, Ford Europe a accusé une perte opérationnelle de 245 millions d'euros, ce qui représente une marge négative de 3,3%.

"Il y aura un impact significatif en Europe. Nous allons analyser toutes les options", indique le patron de Ford Europe, Steven Armstrong.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content