Fiat Chrysler et PSA en discussions pour une fusion

©AFP

Fiat et PSA pourraient fusionner et ainsi créer un géant de l'automobile d'une valeur de 50 milliards de dollars. Les deux géants ont entamé des discussions dans ce sens.

Les groupes automobiles italo-américain Fiat Chrysler (FCA) et français PSA (Peugeot, Citroën, Opel, DS) sont en discussions en vue d'un rapprochement. L'opération donnerait naissance à un géant du secteur automobile d'une valeur de 50 milliards de dollars. C'est ce que rapporte ce mardi le Wall Street Journal. L'une des options en discussion serait une fusion par échange d'actions, poursuit le WSJ qui cite des sources proches du dossier.

PSA et Fiat Chrysler ont confirmé ce mardi matin que des discussions étaient en cours; sans faire plus de commentaire à ce stade. "Suite aux récentes informations presse sur le possiblerapprochement de Groupe PSA et FCA Group, Groupe PSA confirmeque des discussions sont en cours en vue de créer l'un desprincipaux groupes automobiles mondiaux", a déclaré le groupefrançais dans un bref communiqué, similaire à celui de FCA.

Carlos Tavares, le président du directoire de Peugeot, dirigerait le nouvel ensemble tandis que John Elkann, président de Fiat Chrysler Automobiles et chef de la famille Agnelli qui contrôle le constructeur italo-américain, conserverait ses fonctions dans la nouvelle entité, ajoute la source du WSJ. La rumeur a séduit les marchés, Fiat Chrysler s'envolant de 7% à la Bourse de New York ce mardi.

"Quelle que soit l'alliance, elle doit permettre de croître sur les marchés asiatiques, de trouver des technologies et des ressources pour la transition vers l'électrique."
Marco Bentivogli
Secrétaire général du syndicat Fim-Cisl

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a longtemps été en discussion avec Renault, mais a annoncé en juin dernier le retrait de son offre de fusion à 30 milliards d'euros avec le constructeur français, n'ayant pas réussi à obtenir le soutien des ses partenaires japonais de Nissan, pas plus que celui de l'Etat français, actionnaire majoritaire du constructeur. Un projet qui aurait donné naissance au troisième constructeur automobile mondial.

PSA a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 74 milliards d'euros et FCA de 110 milliards. A la Bourse, le groupe français pèse plus lourd, avec une capitalisation de 22 milliards d'euros contre 18 milliards pour l'italo-américain. L'union des deux groupes regrouperait les marques Alfa Romeo, Chrysler, Citroën, Dodge, DS, Jeep, Lancia, Maserati, Opel, Peugeot et Vauxhall.

"Tant le groupe FCA que PSA ont besoin d'une alliance" et "ce n'est pas la première fois que Elkann et Tavares se parlent", a commenté ce mardi soir le secrétaire général du syndicat Fim-Cisl, Marco Bentivogli, auprès de l'agence italienne AGI. "Quelle que soit l'alliance, elle doit permettre de croître sur les marchés asiatiques, de trouver des technologies et des ressources pour la transition vers l'électrique", a-t-il ajouté.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect